Accueil ACTUALITÉS

Assassinat de Jovenel Moïse : Le Premier ministre a des questions à répondre, insiste l’ancien envoyé Spécial des États-Unis en Haïti

190

L’ancien Envoyé Spécial des États-Unis en Haïti, Daniel Lewis Foote, s’est confié hier vendredi 5 Novembre 2021, à CBS MORNINGS pour la première fois depuis sa démission de son poste. Lors de cet entretien, le diplomate américain s’est prononcé sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse, survenu dans la soirée du 6 au 7 juillet 2021.D’entrée, M.Foote dézingue le Premier Ministre Ariel Henry.

Le Facteur Haïti, le 6 Novembre 2021._ »Le Premier Ministre Ariel Henry a des questions à répondre pour ses citoyens sur l’assassinat en juillet du Président Jovenel Moïse », a déclaré hier vendredi 5 novembre, l’ambassadeur Daniel Foote, ancien Envoyé Spécial des États-Unis en Haïti.

Lors d’une interview à CBS MORNIGS, le diplomate dit penser qu’Ariel Henry avait joué un rôle dans l’assassinat de Moïse.

« Il y a des allégations.En plus, il y a des enregistrements téléphoniques qui indiquent qu’il a eu plusieurs conversations avant et après l’assassinat avec l’un des principaux suspects, Félix Badio Joseph », a déclaré l’ambassadeur.

Assassinat de Jovenel Moïse : Le Premier ministre a des questions à répondre, insiste l'ancien envoyé Spécial des États-Unis en Haïti
Jovenel Moïse, ancien Président d’Haïti/ Crédit Photo : La Présidence

Pour rappel, ces révélations reprises par M.Foote ont été faites par le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) dans un rapport d’enquête rendu public autour du crime.

En réaction, le Premier Ministre Ariel Henry avait rejeté d’un revers de main les allégations proférées contre lui, alors que des organisations socio-politiques et de droits humains ne cessent de réclamer sa démission et de se mettre à la disposition de la justice.

Haïti-Politique : Vers la signature d'un Accord Politique
Le Premier Ministre Ariel Henry / Photo Primature Haïtienne

Quatre (4) mois après l’exécution du chef de l’État en sa résidence privée sise à Pèlerin 5, dans la commune de Pétion-Ville, plus de 40 personnes dont des policiers haïtiens accusées ont été arrêtées, alors que certains cerveaux présumés sont toujours en cavale.

C’est le cas de la juge Wendell Coq Thélot, l’ancien Sénateur John Joël Joseph, les hommes d’affaires, Félix Badio Joseph, Samir Handal et Roodolphe Jaar, entre autres.

Le Facteur Haïti (LFH)