Accueil SOCIÉTÉ

Haïti-Rareté de carburant : Une organisation de défense des droits humains écrit au Premier ministre Ariel Henry

152

La rareté de carburant ainsi le climat d’insécurité auxquels Haïti fait face paralysent le bon fonctionnement de la société.Cette situation pique la colère de l’organisation baptisée « Action Humanitaire pour la Défense des Droits Humains (AHDDH) ».En revanche, le responsable de cette entité, James Méralus a adressé ce mercredi 10 Novembre 2021, une correspondance au Premier ministre Ariel Henry lui demandant de d’adopter des mesures drastique pour résoudre la crise.

Le Facteur Haïti, le 10 Novembre 2021._Dans une correspondance envoyée ce mercredi au Premier ministre Ariel Henry, l’Action Humanitaire pour la Défense des Droits Humains (AHDDH) se dit préoccupé face à la dégradation de la situation actuelle engendrée par une crise sans fin liée à la rareté de carburant qui persiste dans le pays.

Cette pénurie entraîne automatiquement, la hausse des produits de première nécessité et provoque des échauffourées dans les pompes à essence entre les consommateurs et se terminent parfois dans le sang, lit-on dans la lettre.

De plus, l’AHDDH écrit avoir constaté que le pays vit depuis l’assassinat du Président Jovenel Moïse, un climat d’insécurité sans pareil.En conséquence, les gangs règnent en « maîtres et seigneurs », défient l’autorité de l’État et exécutent ou assassinent de simples citoyens suite à des affrontements armés, notamment à Martissant, zone située à l’entrée sud de Port-au-Prince, se désole le Président de l’AHDDH).

Haïti-Politique : Vers la signature d'un Accord Politique
Le Premier Ministre Ariel Henry / Photo Primature Haïtienne

« Monsieur le Premier Ministre, en dépit de votre adresse à la Nation, il y de cela plusieurs semaines, annonçant la création d’un couloir de sécurité pour faciliter l’approvisionnement des pompes, rien n’a changé, alors que les produits pétroliers continuent d’être vendus à des fins illicites et aux prix exorbitants », écrit le responsable.

Exprimant ses vives préoccupations par cette crise pluri-dimensionnelle, l’Action Humanitaire pour la Défense des Droits Humains, demande au Premier Ministre d’adopter des mesures urgentes visant à sortir le pays du chaos actuel face aux faits avancés afin de libérer la population prise en otage chez elle. Et, cela droit se faire durant cette semaine pour le bien être collectif, a-t-il lancé.

Cet organisme de droits humains soutient aussi que pour garantir la mise en application de ces nouvelles dispositions, propose à Ariel Henry d’initier des pourparlers avec tous les secteurs vitaux du pays afin de résoudre ensemble, à travers une conférence nationale, la crise et ordonne le renforcement des dispositifs de sécurité de la PNH à travers le pays.

Haïti-Rareté de carburant : Une organisation de défense des droits humains écrit au Premier ministre Ariel Henry

Selon James Méralus, il est temps de passer de la parole aux actes pour soulager la peine des couches vulnérables.

Le Facteur Haïti (FLH)