Accueil POLITIQUE

Haïti : Des organisations de la société civile mettent en garde contre la formation d’un gouvernement partisan

114

Les signataires de l’Accord Politique du 11 septembre 2021 pressent le premier Ministre Ariel Henry de former un nouveau gouvernement. Une idée que voient de bon œil des organisations de la société civile réunies au sein du Conseil National de la Société Civile Ayitienne (CNSCA).Cependant, les responsables demandent au chef de la Primature de ne bas obéir aux impositions des dirigeants politiques qu’ils qualifient « d’accapeurs ».

Le Facteur Haïti, le 20 Novembre 2021._Fermer un nouveau gouvernement de consensus fait partie de l’agenda du Premier Ministre Ariel Henry pour étancher la soif des politiques qui avaient signé l’Accord du 11 Septembre. Cependant, plus de deux mois après, tout est dans l’impasse, alors que des militants politiques dont ceux du Secteur Démocratique et Populaire pressent le chef du gouvernement à passer de la parole aux actes.

Lors d’une conférence de presse samedi, des organisations faisant partie du Conseil National de la Société Civile Ayitienne (CNSCA) qui se sont montrées inquiets face à la crise, s’adressent au Premier Ministre Ariel Henry.

Haïti : Des organisations de la société civile mettent en garde contre la formation d'un gouvernement partisan

Les chefs de fils de ces structures déconseillent au locataire de la Primature de former un « gouvernement partisan » et sous recommandations des hommes politiques qui ne visent que leurs intérêts via les postes ministériels.

Présent à cette conférence, le Coordonnateur National de la Société Civile Ayitienne, Joseph Domingue Orgella s’est prononcé d’un autre côté, sur le climat d’insécurité qui fait rage dans le pays et qui ont même fait pleurer les responsables de l’Armée d’Haïti.

Haïti : Des organisations de la société civile mettent en garde contre la formation d'un gouvernement partisan

Ce dernier dit conseiller à l’État haïtien d’adopter des mesures drastiques adaptées à la situation actuelle pour combattre ce fléau dans le pays.

Terminant ses propos, Joseph Domingue Orgella a invité les autorités gouvernementales à initier des programmes d’apaisement social, notamment dans les zones marginalisées pour venir en aide aux gens qui les habitent durant les fêtes de fin d’année.

Le Facteur Haïti (LFH)