Accueil ACTUALITÉS

Affaire Église Épiscopale d’Haïti : 2 Pasteurs éclaboussés dans le trafic d’armes et de munitions

1710
Découverte d'armes illégales et munitions destinées à l'Église Épiscopale d'Haïti/ CP : AGD

Les Pasteurs Dieuné Day et Rémy Lindor sont impliqués dans le dossier de trafic d’armes et de munitions impliquant l’Église Épiscopale d’Haïti (EEH). Ils ont été accusés par le Zimbabwéen, Sikhumbuzo Vundla qui intervenait ce jeudi 26 Mai 2023, sur les ondes de la Radio Caraïbes, alors que ce dernier est activement recherché par la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) pour trafic d’armes internationale.

LE FACTEUR HAÏTI, le 25 Mai 2023._La police haïtienne recherche activement depuis le 9 Avril 2023, le chef d’opérations de l’Église Épiscopale d’Haïti (EEH), le Zimbabwéen, Sikhumbuzo Vundla pour trafic d’armes internationale au nom de l’institution ecclésiastique.

Plus d’un mois après cet avis de recherche lancé à son encontre, l’africain sort de son silence et fait des révélations accablantes.

Intervenant sur les ondes de la radio Caraïbes FM, au journal « Premye Okazyon », le Zimbabwéen a révélé l’implication de deux Pasteurs dans ce scandale. Il s’agit des nommés Dieuné Day et Rémy Lindor.

Selon les déclarations faites par Sikhumbuzo Vundla, ce sont ces deux Pasteurs qui avaient rempli les containers d’armes et de munitions saisis au Caribbean Sport à La Saline, au nom de l’Eglise Épiscopale d’Haïti.

Il a persisté et signé que les nommés Dieuné Day, Johnny Docteur et Rémy Lindor étaient les principaux responsables de ces cargaisons interceptées à Port-au-Prince.

Saisie d’armes et de munitions lors d’une fouille à Caribean Port Service à La Saline/ CP : AGD

Parmi les accusés, Johnny Docteur, ancien Chef du Service des Franchises et actuel Assistant-Directeur du Ministère de l’économie et des Finances (MEF), est recherché par la justice haïtienne pour avoir trafiqué les franchises de l’Eglise Épiscopale.Ce dernier qui a boudé plusieurs invitations du juge instructeur en charge du dossier, aurait déjà quitté le pays, selon radio Télé Métronome.

À rappeler que le 10 Mai dernier, la DCPJ a arrêté le Père Fritz Désiré qui était activement recherché pour trafic d’armes et de munitions, contrebande, évasion fiscale et fraude fiscale, abus de confiance, enrichissement illicite, blanchiment des avoirs et associations de malfaiteurs, entre autres.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)