Accueil ACTUALITÉS

Assassinat de Jovenel Moïse : L’ex- Premier Ministre Claude Joseph invité à s’expliquer au carré du Juge Walter Wesser Voltair

401

L’ancien Premier Ministre Claude Joseph confirme qu’il est invité par le Juge Walter Wesser Voltaire à se présenter à son carré pour une audition autour de l’assassinat du Président Jovenel Moïse.Cependant, l’ancien locataire de la Primature n’as pas communiqué la date de l’invitation.

LE FACTEUR HAÏTI, le 29 Novembre 2023._Le Juge Walter Wesser Voltaire multiplie les invitation dans le cadre de l’instruction de l’enquête qu’il mène sur l’assassinat du 58ème Président haïtien, Jovenel Moïse.

La dernière convocation faite dans le cadre de cette affaire concerne l’ancien Premier Ministre Claude Joseph.En fait, l’ancien collaborateur de Jovenel Moïse est invité à se présenter au carré du Magistrat instructeur la semaine prochaine.

Il confirme avoir reçu l’invitation du juge via son compte X ( anciennement appelé Twitter). Claude Joseph qui continue de militer pour que lumière soit luise sur l’assassinat de l’ancien patron d’ « Agritrans », annonce qu’il répondra aux questions du juge.

Dans un communiqué qu’il avait publié dans la matinée du 7 Juillet 2021, l’ancien Premier Ministre Claude Joseph qui avait confirmé l’assassinat du Président, déclarait que « la situation était sous contrôle de la Police et l’Armée d’Haïti »

« Vers une (1) heure du matin, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, un groupe d’individus non identifiés, dont certains parlaient en espagnol, ont attaqué la résidence privée du Président de la République et ainsi blessé mortellement le Chef de l’Etat.Blessée par balle, la Première Dame prend les soins que nécessite son cas.Condamnant cet acte odieux, inhumain et barbare, le Premier Ministre a.i, le Dr. Claude Joseph, et le CSPN appellent la population au calme. La situation sécuritaire du pays est sous le contrôle de la Police Nationale d’Haiti et des Forces Armées d’Haïti.Toutes les mesures sont prises afin de garantir la continuité de l’État et protéger la Nation » , a-t-on lu dans un communiqué avant d’ajouter : La démocratie et la République vaincront.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)