Accueil CRIMINALITÉ

Assassinat de Jovenel Moïse : L’ordonnance du juge Instructeur blanchit Ariel Henry et embarrasse Martine Moïse, Claude Joseph, Léon Charles et co

134
Martinemoise
L'ancien Premier Ministre Claude Joseph acceuille Martine Moïse revenant des États-Unis ( Photo : Archives)

Le Juge Walther Wesser Voltaire chargé d’enquêter sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse a rendu le 25 Janvier 2024, son Ordonnance relative à ce magnicide. Dans ce document de 122 pages, le Magistrat a blanchi le Premier Ministre Ariel Henry qu’il avait auditionné en sa résidence. Cependant, 51 personnes dont la veuve du Président, Marie Martine Étienne Joseph Moïse, l’ancien Premier Ministre Claude Joseph, l’ex-Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles, l’ancien Secrétaire Générald du Conseil des Ministres, Renald Lubérice et Jeantel Joseph, ancien Directeur Général de l’ANAP, sont inculpés et renvoyés par devant le tribunal criminel pour y être jugés.

LE FACTEUR HAÏTI, le 22 Février 2024._Fin de l’instruction de l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse en date du 7 juin 2021 suite à l’ordonnance que le juge en charge du Dossier, Me Walther Wesser Voltaire a rendu le 25 Janvier 2024.

Selon les conclusion de l’enquête menée par le Magistrat instructeur, le Premier Ministre de facto, Ariel suspecté dans le crime, est « blanc comme la neige ».

Or, selon les rapports d’enquête de la Direction Centrale de la Police Judiciaire et des Organisation de Défense drs Droits Humains, le chef du Gouvernement s’est entretenu au téléphone avec le nommé Félix Badio Joseph, présenté comme le « cerveau présumé » dans le magnicide, avant, pendant et après le crime.

Downloadfile
Le Premier Ministre Ariel Henry/ Crédit photo : Internet

Outre le Premier Ministre Ariel Henry, selon le Magistrat instructeur, aucune charge n’a été retenue contre Reynaldo Corvington, Dominick Cauvin, Antonio Chéramy (Don Kato), Paul Eddy Amazan, tout comme le juge Walther Wesser a annulé le mandat d’amener décerné contre le pasteur Gérald Bataille.

Cependant, 51 personnes inculpées dans l’affaire renvoyées par devant le tribunal criminels pour y être jugés. Parmi lesquelles on trouve la veuve du Président, Marie Martine Étienne Joseph Moïse, l’ancien Premier Ministre Claude Joseph, l’ex-Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles, l’ancien Secrétaire Générald du Conseil des Ministres, Renald Lubérice et Jeantel Joseph, ancien Directeur Général de l’Agence Nationale des Aires Protégées (ANAP).

Martinemoise
L’ancien Premier Ministre Claude Joseph acceuille Martine Moïse revenant des États-Unis ( Photo : Archives)

L’ancien Repsonsable de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National, Dimitri Hérard, Ardouin Zéphirin, Louis Edner Gonzague Day, Marky Kessa, Christian Emmanuel Sanon, Jean Laguel Civil , Félix Badio Joseph ainsi que les ex-militaires colombiens sont concernés par cette décision du juge.

Toutes ces 51 personnes sont accusées d’associations de malfaiteurs, de vol à mains armées, de terrorisme, d’assassinat et de complicité d’assassinat, entre autres crimes commis au préjudice du Président Jovenel Moïse.

À rappler que plusieurs personnalités telles que John Joël Jospeh et Roodolphe Jaar, entre autres, sont condamnées à la prison à la vie aux Etats-Unis dans le cadre de cet assassinat.

Img 20220509 Wa0577
John Joël Joseph lors de son extradition aux États-Unis/ Crédit photo : Miami Herald

Alors qu’elle ait été rendue en date du 25 Janvier 2024, ce n’est que le mercredi 21 Février, soit plus d’un mois que le Commissaire près le Tribunal de Première Instance (TPI) de  Port-au-Prince, Me Edler Guillaume a reçu l’Ordonnance du Juge Instructeur, Me Walther Wesser Voltaire, nous a-t-il confirmé. Les avocats de Martine Moïse ont été aussi vus au greffe du Parquet et ont confirmé l’authenticité du document en circulation.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)