Accueil CRIMINALITÉ

Assassinat de Jovenel Moïse : « Mea-cupla» d’un mercenaire autour de l’argent et objets volés au domicile du Président

Des mercenaries colombiens arrêtés et écroués à la DCPJ (Crédit Photo : Joseph Odelyn / AP)

Un des ex-militaires colombiens plaidé coupable de l’assassinat du Président haïtien Jovenel Moïse, Mario Antonio Palacios Palacios, a avoué aux agents du FBI avoir pillé la maison du couple présidentiel après le déroulement de l’opération à Pèlerin 5. Selon ses dires, après avoir atteint l’objectif collectif visé , il s’est enfui avec un collier, 2 montres, et d’autres objets accompagnés de 2 060 dollars en liquide retrouvés au domicile. Ils appartenaient aux Moïse, rapporte Miami Hérald, arguant qu’une fortune en espèce au domicile du président haïtien aurait pu motiver les anciens soldats colombiens à participer au complot.

LE FACTEUR HAÏTI, le 24 Octobre 2023._Dans un entretien le mardi 24 Octobre 2023, aux agents du FBI, devant un tribunal fédéral de Miami, le mercenaire colombien Mario Antonio Palacios Palacios a passé aux aveux. Il reconnait avoir dérobé plusieurs objets et de l’argent au domicile du Président Jovenel Moïse après son assassinat le 7 juillet 2021.

Selon l’ex-militaire colombien, après le crime, il a pris la fuite avec un collier, 2 montres et d’autres objets ansi qu’un montant évalué à 2 060 dollars en liquide retrouvés à la résidence du chef de l’État haïtien. Ces révélations ont été rapportées par le média américain Miami Herald à travers un article publié sur son site.

https://www.miamiherald.com/news/nation-world/article280925013.html?taid=653981f51014b10001ea6f4d&utm_campaign=trueanthem&utm_medium=social&utm_source=twitter&s=08

Aux dires de Palacios, écrit le journal floridien, il s’agissait d’objets appartenant au Président Jovenel Moïse et à la Première Dame Martine Moïse.

Assassinat de Jovenel Moïse : « Mea-cupla» d'un mercenaire autour de l'argent et objets volés au domicile du Président

Selon les informations publiées par le journal, le Mario Antonio Palacios Palacios avait échangé au téléphone avec son ancien patron, un officier de l’armée colombienne. Il répond au nom du Colonel Alberto Moreno, alias « Don Carlo » et « le Chacal ». Ce dernier lui a conseillé de rencontrer volontairement les enquêteurs américains en Jamaïque en octobre, comme son seul espoir.

Lire aussi  Enquête sur l'assassinat d'Éric Jean-Baptiste : Luckner Désir convoqué au Bureau des Affaires Criminelles de la DCPJ

Ainsi, le Colonel Alberto Moreno a coordonné la rencontre entre Palacios et une équipe d’enquêteurs du FBI. Et ce, au moyen de messages textuels WhatsApp. En effet, c’est au cours d’un entretien de près de 6 heures avec des agents fédéraux, enregistré sur vidéo le 7 octobre 2021 dans un hôtel de Kingston (Jamaïque) , que Palacios a avoué ses vols, a déclaré mardi un agent du FBI devant un tribunal fédéral à Miami.

Mario Antonio Palacios Palacios a été arrêté le 21 Octobre 2021, à la Jamaïque avant son extradition aux États-Unis.

Assassinat de Jovenel Moïse : « Mea-cupla» d'un mercenaire autour de l'argent et objets volés au domicile du Président
Des mercenaries colombiens arrêtés et écroués à la DCPJ (Crédit Photo : Joseph Odelyn / AP)

« Trouver et tuer Jovenel Moïse et trouver et saisir des sacs d’argent à son domicile, était leur double mission lorsque le plan a changé, leur aurait dit un chef d’escouade, selon les détails de l’enquête colombienne sur l’assassinat », lit-on dans les colonnes de Miami Herald, rapportant qu’une fortune en espèce trouvée au domicile du Président haïtien aurait pu motiver les anciens soldats colombiens à participer au complot meurtrier.

Le montant supposé se situerait entre 45 et 53 millions de dollars, selon les déclarations que certains des suspects emprisonnés en Haïti ont communiquées aux enquêteurs colombiens et américains chargés de l’enquête sur cet assassinat éhonté.

Assassinat de Jovenel Moïse : « Mea-cupla» d'un mercenaire autour de l'argent et objets volés au domicile du Président
La famille présidentielle lors des obsèques de Jovenel Moïse le 23 juillet 2021 au Cap-Haïtien / CP : Associated Press

Aussi faut-il rappeler que d’anciens collaborateurs de Jovenel Moïse dont l’ancien Secrétaire Général du Conseil des Ministres, Renald Lubérice avait déclaré qu’il collectait de l’argent chez lui dans l’idée de fonder une banque commerciale en Haïti à la fin de son mandat.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)