Accueil DÉCÈS

Assassinat de Tayson Latigue et Frantzsen Charles : L’AJHE condamne et appelle à la protection des journalistes

352

L’Association des Journalistes Haïtiens de l’Étranger (AJHE) dit condamner avec la plus grande rigueur le meurtre brutal et crapuleux de deux journalistes, Tayson Latigue et Frantzsen Charles, survenu à Cité Soleil, le 11 septembre 2022. Ces derniers ont été lâchement abattus par des bandits armés opérant dans cette zone, alors qu’ils exerçaient leurs fonctions.

LE FACTEUR HAÏTI, le 17 Septembre 2022._Dans une note rendue publique le 14 septembre dernier, l’AJHE s’est montrée très préoccupée par la détérioration de la situation sécuritaire en Haïti. Celle-ci touche toutes les couches de la population y compris les professionnels des médias qui continuent d’être victimes des actes de violence, d’harcèlement, d’intimidation, de séquestration et d’agression de toutes sortes.

L’AJHE rappelle que le 6 janvier 2022, deux journalistes John Wesley Amady et Wilguens Louis-Saint ont été tués par des gangs à Laboule 12.

L’association dénonce l’assassinat de ses quatre journalistes en moins de 9 mois et demande aux autorités concernées d’assumer leurs responsabilités face au phénomène de l’insécurité qui met en péril la société, notamment la presse haïtienne.

Elle soutient que ces actions criminelles constituent une violation à la liberté de la presse et la liberté d’expression qui sont des droits fondamentaux garantis par la constitution haïtienne de Mars 1987.

« Quatre journalistes assassinés en moins de neuf mois, c’en est trop pour la presse Haïtienne particulièrement pour les médias en ligne. Même si les bandits opèrent en toute impunité en Haïti et dans certains cas en complicité avec des officiels, nous rappelons que leurs actions barbares et criminelles constituent de graves atteintes à la liberté de la presse et la liberté d’expression garanties par la constitution haïtienne ». lit-on dans la note de l’AJHE.

En revanche, l’Association des Journalistes Haïtiens de l’Étranger, se dit disponible et disposée à collaborer avec les différentes associations des médias en ligne en Haïti en vue de travailler avec les journalistes pour leur offrir des séances de formation pour mieux les armer pour faire face à la situation actuelle du pays caractérisée par une insécurité sans précédent.

En guise de conclusion, l’AJHE salue la mémoire de ces journalistes disparus, tués et assassinés dans l’exercice de leurs fonctions et dans la recherche des faits, de la vérité et de l’information pour la population tout en souhaitant que justice leur soit rendue.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)