Accueil ACTUALITÉS

Best of Haiti Music Fest : « Sweet Micky » de Michel Joseph Martelly interdit de performer sur scène à Miami

5021

« Sweet Micky » , la bande à Michel Joseph Martelly est interdite de performer sur scène au festival de musique de Miami qui sera déroulé ce samedi 21 Mai 2022, aux États-Unis.Cette mesure a été prise par la police de Miami face à la pression des membres de la communauté, selon un article du journal Miami Herald.

LE FACTEUR HAÏTI, le 20 Mai 2022._Le lead vocal de « Sweet Micky » ne performera pas ce weekend au festival de musique de Miami. L’ancien président chanteur est interdit par la police de la Ville, a rapporté le média américain Miami Herald.

Selon le média américain, Sweet Micky n’est pas autorisé à prendre part au festival de musique à Little Haiti samedi, face à la pression des membres de la communauté. Donc, sa prestation est annulée! Comme motif, on invoque des problèmes de sécurité.

En effet, un porte-parole du département de police de Miami a déclaré vendredi matin qu’un permis pour le « Best of Haiti Music Fest » n’a pas encore été délivré pour d’autres raisons non précisées. »Cependant, tout permis accordé serait révoqué si Martelly reste dans la programmation », prévient le responsable.

Best of Haiti Music Fest : "Sweet Micky" de Michel Joseph Martelly interdit de performer sur scène à Miami

Miami Herald rapporte que le porte-parole de la police de Miami a déclaré que : « Si M. Martelly doit se produire, sur la base d’une évaluation des risques et dans l’intérêt de la sécurité publique, le chef [Manny] Morales révoquera le permis de l’événement ».

Aussi, écrit-il, la police a déclaré que plusieurs événements se déroulant simultanément samedi, « mettraient à rude épreuve » leur capacité à maintenir l’ordre.Toutefois, elle n’explique pas pourquoi les forces de sont « spécifiquement » préoccupées par la performance de Martelly.

Best of Haiti Music Fest : "Sweet Micky" de Michel Joseph Martelly interdit de performer sur scène à Miami

En fin de compte, le média rapporte que la communauté haïtienne accuse l’ancien président TÈT KALE de tous les maux du pays.De l’avis de plus d’un, selon le Herald, Michel Joseph Martelly symbolise corruption, et est à l’origine de l’escalade de l’instabilité politique et de la violence des gangs dans le pays.

Fort de ces accusations, ses opposants déclarent qu’ils n’entendent pas s’arrêter dans leurs démarches tant que la ville (Miami) ne l’aura pas déclaré « persona non grata ».

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)