Accueil ACTUALITÉS

Blocage du Terminal Varreux : Le Corps Diplomatique interpelle le gang « G9 »

901

Les missions diplomatiques accréditées en Haïti expriment leurs vives préoccupations par le blocage du Terminal Varreux par le gang « G9 en famille et alliés ».Dans un tweet, le Corps Diplomatique dit s’inquiéter de l’impact néfaste de cette situation sur le fonctionnement de différents secteurs d’activités du pays.En revanche, ces missions internationales séjournées en Haïti, appellent les membres dudit gang à une trêve humanitaire pour la distribution du carburant.

LE FACTEUR HAÏTI, le 5 Octobre 2022._ Dans un tweet publié hier mardi 4 Septembre 2022, le Terminal Varreux S.A et WINECO S.A avaient sollicité des gangs opérant à l’entrée Nord de Port-au-Prince, un couloir humanitaire en urgence afin de permettre l’approvisionnement en priorité des hôpitaux, des centres de traitement d’eau et des télécommunications, entre autres.

Quelques minutes après l’appel du pied des institutions susindiquées, le Corps Diplomatique et des Représentants d’organisations internationales en Haïti, notamment l’Allemagne, le Brésil, le Canada, le Chili, l’Espagne, les États-Unis, la Chine, le Mexique, la Suisse, l’Union Européenne, les Nations Unies et l’OEA, entre autres, rejoignent le Terminal Varreux S.A et WINECO S.A dans leurs démarches.

Blocage du Terminal Varreux : Le Corps Diplomatique interpelle le gang "G9"

En effet, ces missions diplomatiques se disent préoccupées par le blocage des opérations de distribution des produits pétroliers.Ce qui impacte grandement le fonctionnement de différents secteurs d’activités du pays.

Exprimant leur inquiétude, les représentants desdites missent sollicitent une trêve humanitaire auprès des membres du gang « G9 et famille et alliés » afin de faciliter l’approvisionnement des pommes encarburant pour desservir d’autres institutions dans le besoin.

Blocage du Terminal Varreux : Le Corps Diplomatique interpelle le gang "G9"

Aussi faut-il rappeler que certains hôpitaux du pays ferment leurs portes, d’autres réduisent leurs services, faute de carburant.

Entre temps, le chef de file du G9, l’ancien policier de l’UDMO, converti en bandit, Jimmy Chérisier alias Barbecue, a persisté et signé que seule la démission du Premier Ministre Ariel Henry conditionne le déblocage du Terminal Varreux.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)