Accueil ACTUALITÉS

Cap-Haïtien (Nord) : Un homme s’est sacrifié aux pieds des Monuments de Vertières

Un homme dont l’identité reste inconnue, s’est donné en sacrifice ce dimanche 21 mai 2023, au Cap-Haïtien, Chef-lieu du département du Nord d’Haïti. Pour se faire, l’individu en question s’est déshabillé avant d’allumer du feu sur son corps en étant assis sur une chaise sous les escaliers construits aux pieds des monuments de Vertières, rapporte le journaliste Gérard Maxineau.

LE FACTEUR HAÏTI, le 21 mai 2023._Une scène inédite a été enregistrée dans l’après-midi du dimanche 21 mai 2023, au Cap-Haïtien, dans le Nord du pays. En fait, un jeune homme dont on ignore l’identité s’est donné la mort par calcination.

Selon une vidéo prise à l’aide de téléphones, le jeune s’est sacrifié à Vertières, devant les Monuments qui y sont placés.

Cap-Haïtien (Nord) : Un homme s'est sacrifié aux pieds des Monuments de Vertières

Avant d’ôter sa vie, il a enlevé ses vêtements, une paire de bottes qu’il portait ainsi que le Drapeau du pays et les a déposés sur es escaliers de la place, à Vertières.

En toute quiétude, il s’est assis sur une chaise qu’il avait en sa possession.

De la étant, le jeune homme, sous les yeux de plusieurs personnes qui se défoulent sur la place, s’est suicidé en allumant du feu sur son corps à l’aide de la gazoline, rapporte le journaliste Gérard Maxineau depuis la 2ème ville du pays.Les occupants de la place croyaient en ses démonstration une cérémonie mystique

Cap-Haïtien (Nord) : Un homme s'est sacrifié aux pieds des Monuments de Vertières

Cette action jugée « drôle » par certains assistants de la scène, s’est produite trois (3) jours après que le gouvernement d’Ariel Henry ait célébré le 18 mai dernier, le 220ème anniversaire de la fête du Drapeau et de l’Université.

Cap-Haïtien (Nord) : Un homme s'est sacrifié aux pieds des Monuments de Vertières

Aussi faut-il mentionner que la délocalisation de cette fête de l’Arcahaie, la Cité du Drapeau, avait, dès le départ, suscité des grognes dans l’opinion publique.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)