Accueil ACTUALITÉS

Cap-Haïtien, ville sainte des activités socio-culturelles en Haïti

Aujourd’hui on se retrouve dans un contexte particulier en Haïti où tout est influencé par les dérives politiques et la vie socio-culturelle du pays n’en a pas été épargnée. Du coup, la Capitale, Port-au-Prince, est orpheline de ses activités socio-culturelles depuis plus de 5 ans, à cause des tensions et des turbulences politiques. Toutefois, une ville a pris la relève : Cap-Haïtien. La capitale historique et touristique d’Haïti a été, durant le mois d’Août, le théâtre de grands rendez-vous socio-culturels qui, sur le plan économique, génèrent des opportunités d’affaires pour les capois.

LE FACTEUR HAÏTI, le 23 Août 2023._Cap-Haïtien, la deuxième ville d’Haïti, comme par son histoire, a désormais inscrit son nom dans les annales de la vie socio-culturelle du pays. Au cours des vacances estivales, notamment pour le mois d’Août, la Cité Christophienne a reçu 4 grands évènements : le festival bikini, la soirée en blanc célébrant les 15 ans du groupe Harmonik, le concert du groupe Zafèm et le Diner en Blanc. Ces activités ont attiré de plus en plus de monde (haïtiens et étrangers).

En termes plus clairs, c’est le moment de défoulement d’une grande partie de la population haïtienne, surtout dans un contexte où il n’y a ni cinémas, ni parcs d’attraction dans le pays et où les lieux de loisirs décents se font de plus en plus rares.

Apport socio-économique

Sur le plan socioéconomique, ces activités artistiques culturelles génèrent des opportunités d’affaires pour les chorégraphes, les stylistes et les concepteurs de costumes, les maquilleurs professionnels du Cap-Haïtien, pour n’en nommer que quelques-uns.

Lire aussi  Cap-Haïtien : 5 stations de radio suspendues par le CONATEL

Cap-Haïtien, ville sainte des activités socio-culturelles en Haïti

Les menuisiers ne sont pas non plus en reste. Les organisateurs ont fait appel à eux pour la création d’emplois. Les marchands de bois, de clous et de matériaux de construction, les propriétaires de quincailleries, sont autant de personnes qui bénéficient de la construction des emplacements.

De plus, ces activités organisées à Cap-Haïtien est un vecteur important pour le secteur touristique. Durant cette période, les hôtels et les restaurants se remplissent ; les vendeurs d’eau, de bières, de boissons de toutes sortes et de produits alimentaires font leurs affaires. Nous n’avons pas des chiffres en main, mais nous savons, en gros, que l’industrie hôtelière avait générés un chiffre d’affaires mirobolant.

Cap-Haïtien, ville sainte des activités socio-culturelles en Haïti

Au cours de ces spectacles de beauté et d’émerveillement organisés à Cap-Haïtien, ce sont plusieurs centaines de millions de gourdes qui ont été brassées dans l’économie de cette ville, particulièrement à travers le secteur informel.

C’est donc une véritable bouffée d’oxygène pour les petits commerçants de la place. Du coup, en tant que régulateur de l’économie, l’État a le devoir d’assurer la promotion de ces genres d’activités génératrices de revenues dans l’économie nationale.

Cap-Haïtien, ville sainte des activités socio-culturelles en Haïti

Ce cheminement vers un développement socio-culturel et économique durable du Cap-Haïtien arrive dans une période où la capitale haïtienne, Port-au-Prince, s’embarrasse dans des tensions. Ce, depuis plus de 5 ans. Elles sont influencées par les dérives politiques, des actes de banditisme, dont assassinat de policiers, kidnapping et association de malfaiteurs.

LE FACTEUR HAÏTI / Dieudonné Dantor ST CYR