Accueil ACTUALITÉS

Carrefour : Des bandits font irruption à l’Hôpital Raoul Pierre-Louis, sortent un patient de la salle d’urgence et l’exécutent d’une balle dans la tête

1146

Les locaux de l’hôpital Raoul Pierre-Louis de Carrefour, commune du Département de l’Ouest d’Haïti, ont été pris d’assaut dans l’après-midi du jeudi 26 Janvier 2023. En effet, des bandits armés opérant dans ladite Commune ont fait irruption à la salle d’urgence, sorti un patient admis en soins pour cause de blessures. De là étant, il l’ont exécuté d’une balle dans la tête à une dizaine de mètres de l’établissement.En conséquence à cet exécution sommaire, Médecins Sans Frontière a décidé de suspendre ses activités au sein de ce centre hospitalier.

LE FACTEUR HAÏTI, le 28 Janvier 2023._L’Organisation Médecins Sans Frontières suspend ses activités au sein de l’hôpital Raoul Pierre Louis, à Carrefour.Cette décision survient suite à l’exécution sommaire en date du jeudi 26 Janvier, dans les parages de l’institution sanitaire, d’un patient, par des hommes armés, après l’avoir sorti de la salle d’urgence.

Selon un communiqué de « Médecins Sans Frontières », la personne achevée par des bandits armés, a été touchée par balles.Dans la foulée, les assaillants ont investi la salle d’urgence et se sont saisis de lui, alité sur un brancard.

Après avoir récupéré le patient, ils lui ont ôté la vie à environ 10 mètres de l’hôpital, a précisé le communiqué. Les faits s’étaient produits en plein après-midi.

C’est la deuxième fois que pareil incident se produit dans ce même hôpital, après 14 août 2022, s’indigne Médecins Sans Frontières.

Vue partielle des anciens locaux de l’hôpital « Médecins Sans Frontières » à Martissant / Crédit photo : Internet

« Nous demeurons une fois de plus consternés par ce type d’expédition punitive qui bafoue les principes humanitaires ainsi que la protection que chaque citoyen devrait bénéficier à l’intérieur de toute structure de santé », a écrit le Coordinateur de la mission MSF en Haïti, Benoît Vasseur.

En conséquence à ce drame, MSF surseoit sur l’ensemble de ses activités en support à l’Hôpital. « Face à cet acte de violence inacceptable, nous n’avons pas d’autre choix que de suspendre temporairement à l’hôpital Raoul Pierre Louis, tant que nous sommes dans l’impossibilité de garantir la sécurité de nos équipes et de nos patients », a poursuivi M.Benoît Vasseur.

À titre de rappel, Médecins Sans Frontières, par le passé, avait été contraint d’abandonner son propre local à Martissant en raison des affrontements armés entre gangs rivaux dans la zone.

LE FACTEUR HAÏTI ( LFH)