Accueil ACTUALITÉS

Carrefour-Feuilles : Tirs nourris, mort d’hommes et blessés par balles à Fouchard

2243

Des bandits armés circulant à bord d’une Toyota Land cruiser (Zo Requin), ont exécuté dans l’après-midi du jeudi 27 Avril 2023, au moins deux (2) personnes à Fouchard, un quartier de Carrefour-Feuilles, dans la 2ème Circonscription de Port-au-Prince. Ces assassinats sont œuvres d’individus armés seraient membres du gang de Grand-Ravine, selon plusieurs habitants.

LE FACTEUR HAÏTI, le 27 Avril 2023._ Plusieurs quartiers de Carrefour-Feuilles se trouvent, depuis environ trois jours, sous la menace d’une irruption des bandits armés de Grand-Ravine. En fait, Savane Pistache, Impasse Eddy et Fouchard, entre autres, en font partie.

Pour preuve, des individus armés qui circulent à bord d’un véhicule, une Toyota Land Cruiser, communément appelée « Zo Requin » ont fait irruption cet après-midi à Fouchard (Carrefour-Feuilles).

Au passage, ils ont tiré des coups de feu en direction des membres de la population civile, tuant ainsi deux (2) personnes.

Carrefour-Feuilles : Tirs nourris, mort d'hommes et blessés par balles à Fouchard

Plusieurs témoins des faits se confient autour des crimes à la rédaction de l’agence. Ils arguent que les identités des victimes restent à confirmer.

En plus des personnes exécutées, on signale plusieurs blessés par balles dans les rangs de la population.

En conséquence à cette situation de terreur qui prévaut dans la zone, de nombreuses personnes fuient leurs maisons en compagnie de leurs enfants de tout âge.

Sacs au dos, elles ont été vues à travers la rue Nicolas, à l’Avenue Magloire Amboise et dans les parages du Marché Salomon, pour ne citer que ces endroits.

Carrefour-Feuilles : Tirs nourris, mort d'hommes et blessés par balles à Fouchard
Photo : Google

À rappeler qu’hier mercredi, les bandits de Grand-Ravine avaient attaqué le Sous-commissariat de Savane Pistache dans l’objectif de le prendre d’assaut.

Au moment de la rédaction du texte, soit 6H: 30 PM, de fortes détonations d’armes lourdes sont entendues dans la zone.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)