Accueil ACTUALITÉS

Carrefour (Ouest) : AJEBED a réalisé une clinique mobile gratuite à Diquini 63 à l’intention de 130 personnes

268

Le Comité de l’Association des jeunes de l’église évangélique Baptiste Espoir de Diquini (AJEBED ) et le Comité central de l’Église (EEBED) ont organisé le samedi 28 et dimanche 29 mai 2022, une clinique mobile à Diquini 63, une zone de la commune de Carrefour. À l’occasion, 130 personnes issues des quartiers appelés « Site Tema et Site Pwela » ont bénéficié d’une consultation gratuite suivie de médicaments, ont confié les organisateurs.

LE FACTEUR HAÏTI, le 6 juin 2022._ Pas moins de 130 personnes habitant les zones baptisées « Site Tema et Site Pwela », à Diquini 63, à Carrefour, ont bénéficié les 28 et 29 mai dernier, d’une consultation gratuite accompagnée des médicaments.

L’initiative a été l’œuvre du comité de l’Association des jeunes de l’église évangélique Baptiste Espoir de Diquini (AJEBED ) et le Comité central de l’Église (EEBED), à l’occasion d’une clinique mobile réalisée dans les localités susmentionnées.

Carrefour (Ouest) : AJEBED a réalisé une clinique mobile gratuite à Diquini 63 à l'intention de 130 personnes

Selon l’un des membres du comité de l’Association des jeunes de l’église évangélique Baptiste Espoir de Diquini (AJEBED), l’activité a été organisée dans le cadre d’une campagne d’évangélisation.En effet, ils en ont profité venir en aide aux personnes nécessitant des soins de santé.

« Les bénéficiaires sont ceux et celles qui n’ont pas de moyens économiques pour se rendre à l’hôpital ou bien répondre aux exigences des cliniques fréquentées », a confié un responsable.

Ce dernier poursuit en affirmant que cette démarche s’inscrit dans la mission de l’Église qui ne consiste pas uniquement à évangéliser, mais elle doit s’illustrer dans le social au bénéfice de chaque citoyen.

Carrefour (Ouest) : AJEBED a réalisé une clinique mobile gratuite à Diquini 63 à l'intention de 130 personnes

Au terme de cet entretien, le responsable rappelle qu’il ne s’agit pas d’une grande première car, les institutions suscitées ont l’habitude de voler au secours des enfants pour leur scolarité tout en leur fournissant des matériels et fournitures classiques. Aussi, elles interviennent souvent dans le nettoyage de rues dans la communauté carrefouroise.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)