Accueil ACTUALITÉS

Cayes : 3 morts, 15 blessés et 20 arrestations , bilan des mobilisations de rues pour le départ d’Ariel Henry 

420
Des policiers font usage de gaz lacrymogènes pour disperser une foule | @ Google

Les Dirigeants de l’opposition dans la ville des Cayes dresse le bilan des personnes tuées, blessées et arrêtées lors des récentes manifestations de rues pour réclamer la démission du Premier Ministre Ariel Henry. Selon les données qu’ils ont communiquées en conférence de presse le jeudi 8 Février, 3 morts, 15 blessés par balles et près de 20 arrestations ont été recensés.

LE FACTEUR HAÏTI, le 8 Février 2024._Le bilan des actes de violences policières enregistrés lors des dernières manifestations anti-gouvernementales est de 3 morts et d’environ 15 blessés par balles.

C’est du moins ce qu’informent les protagonistes de l’opposition dans le Sud, notamment dans la ville des Cayes lors d’une conférence de presse. Au cours de cette sortie médiatique, ces opposants regroupés au sein de la coalition nommée « Table de Mobilisation du Sud », font également état d’une vingtaine d’arrestations.

Img 20240208 Wa2645
La frange de l’opposition dans le Sud communique le bilan des violences policières dont sont victimes des manifestants ( Crédit Photo : Frantzou Laguerre)

Les chefs de file de l’opposition dans le Sud dénoncent le comportement des agents de la police Nationale d’Haïti (PNH) qui, selon eux, ont pris le malin plaisir de faire usage abusif de gaz lacrymogènes et de balles réelles en direction des manifestants pour les empêcher de réclamer la démission du Premier Ministre de facto.

En présentant cette conférence-bilan, ces militants politiques ont réagi à l’adresse à la Nation du Premier Ministre Ariel Henry. Ils considèrent les déclarations du locataire de la Primature comme une sorte
d’intimidation et d’incitation à la violence.

Img 20240208 Wa2643
Conférence de presse de l’opposition dans le Sud (Cayes) / Crédit Photo : Frantzou Laguerre / LE FACTEUR HAÏTI)

Sidérés par les propos du chef du Gouvernement, les Dirigeants de la « Table de Mobilisation du Sud », appellent les sudistes à se soulever pour forcer le neurochirurgien à quitter ses fonctions.

Ils les encouragent à ériger des barricades un peu partout dans la ville, notamment devant les institutions publiques jusqu’à la démission d’Ariel Henry dont la mission à la Primature a pris fin le 7 Février 2024 suivant l’article 20 de l’accord du 21 Décembre 2022.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH) Frantzou Laguerre