Accueil ÉCONOMIE

Cayes : Des voyageurs dénoncent les compagnies aériennes qui profitent de la situation à Martissant pour s’enrichir

533

L’Aéroport Antoine Simon des Cayes a été ce vendredi 18 Mars 2022, bastion d’un mouvement de protestation de voyageurs, dénonçant le comportement des responsables des lignes aériennes qui, de l’avis de protestaires, profitent de la situation d’insécurité à Marissant pour augmenter le prix des billets d’avion.Barandissant des pencartes ainsi que des branches d’arbres, ces citoyens accusent les propriétaires de ces moyens de transport aérien d’être de mêche avec les gangs opérant à l’entrée Sud de Port-au-Prince.

LE FACTEUR HAÏTI, le 18 Mars 2022._Le climat d’insécurité qui sévit à Martissant, un quartier de Port-au-Prince, situé dans le Département de l’Ouest d’Haïti empêche les citoyens du Grand Sud à emprunter cette voie pour rallier la Capitale. Au cas où ils ont bravé le danger, ces passagers sont sujets à des attaques armés qui, souvent, sont soldées par des blessures par balles, assassinats criminels, viols et enlèvements suivis de séquestration, entre autres.

Pour preuve, le lundi 14 Mars dernier, les gangs de Martissant ont détourné puis pillé pas moins de huit (8) véhicules qui fréquentaient la zone pour se rendre dans le Grand Sud. En conséquence, l’Association des Propriétaires et Chauffeurs d’Haïti (APCH) avait annoncé 4 jours de grève pour protester contre les exactions des bandits.Par cette décison, le transport en commun par voie terreste sur le Grand Sud était paralyse.

Haiti: Martissant sent le sang
Des rues désertes à Martissant/ Photo extraite dans une vidéo lors d’une attaque armée contre un autobus dans la zone

À quelque chose malheur est bon et encore plus le malheur de l’un fait le bonheur de l’autre. Pour se rendre à Port-au-Prince, les habitants du Grand Sud s’en remettrent aux responsables des compagnies aériennes.En effet, les propriétaires de celles des Cayes profitent de la situation qui sévit à Martissant et de la grève lancée par l’APCH pour ajuster le prix des billets d’avions en provenance de la ville à destination de Port-au-Prince.

Cet agissement a piqué la colère des voyageurs. Ce vendredi pour d’abord, dénoncer la situation qui prévaut à Martissant, et ensuite, critiquer l’augmentation du prix des billets par les responsables.

Cayes : Des voyageurs dénoncent les compagnies aériennes qui profitent de la situation à Martissant pour s'enrichir

Crachant leur indignation, les protestaires ont Barndi des pencartes ainsi que des branches d’arbres et s’en sont pris aux propriétaire de ces moyens de transport aérien, les accusant d’être des parties prenantes dans la situation qui s’installe à l’entrée Sud de la Capitale.

D’anciens responsables de la Chambre de Commerce du Sud et des représentants d’organisations de droits humains avaient répondu aussi à l’appel.

Aussi fustigent-ils la passivité des autorités haïtiennes qui, se fâchent-ils, ne font rien pour traquer les gangs dans le pays, notamment dans la 3ème Circonscription de Port-au-Prince, alors qu’ils paient 130 dollars américains pour attérir à Port-au-Prince.

Cayes : Des voyageurs dénoncent les compagnies aériennes qui profitent de la situation à Martissant pour s'enrichir

« Démantelez les gangs à Martissant! Nous n’avons pas les moyens financier pour payer 30 mille gourdes pour un billet d’avion.La police nationale d’Haïti doit aussi adapter des mesures drastiques pour libérer le passage », ont-il crié.

Le FACTEUR HAÏTI (LFH)