Accueil POLITIQUE

Célébration de la fête du Drapeau : Édgard Leblanc Fils a prêché l’unité entre les fils et les filles de la patrie

Célébration de la fête du Drapeau , le Conseil Présidentiel de Transition a emboîté le pas / © CPT

Célébration le samedi 18 Mai 2024, du 221ème anniversaire de la fête du Drapeau et de l’Université. Dans un discours prononcé pour la circonstance, le Président du Conseil Présidentiel de Transition, Edgard Leblanc Fils a prôné l’union entre tous les fils et toutes les filles de la patrie pour permettre au bicolore de réhausser son éclat.

LE FACTEUR HAÏTI, le 19 Mai 2024._Le bicolore haïtien a célébré le samedi 18 Mai 2024, ses 221 ans de création.Une fête qui, depuis bien des années, perd en valeur, car les autorités gournementales qui se sont succédées, défiées par les gangs armés, ne peuvent pas se rendre à l’Arcahaie, la Cité du Drapeau pour marquer la date.

Et les Membres du Conseil Présidentiel de Transition (CPT) ne font que suivre la tradition de leurs prédécesseurs. À défaut de l’Arcahaie, ils ont organisé une cérémonie à la Villa d’Accueil pour saluer le Drapeau.

Célébration de la fête du Drapeau , le Conseil Présidentiel de Transition a emboîté le pas / © CPT

Dans un discours prononcé à l’occasion, l’actuel President du Conseil Présidentiel de Transition, Edgard Leblanc Fils a prêché l’union entre Haïtiens. « La fête du Drapeau rappelle la nécessité, l’obligation d’une union de Tous le fils et de toutes les filles de la patrie autour de cet idéal que nous ont tracé les pères de la patrie », a-t-il déclaré.

Edgard Leblanc fils, a dénoncé le fait qu’aucun défilé de jeunes aux couleurs du Drapeau n’a été réalisé depuis plusieurs années. Il dit reconnaitre qu’en 2024, la situation s’est aggravé comparativement aux années précédentes. Se montrant conscient de l’ordre de l’état actuel des choses, le Président du Conseil Présidentiel de Transition se dit pour des changements significatifs.

« Il faut le dire , il faut l’admettre, pour changer les choses, l’union que nous prônons reste dans les discours de circonstance. Il faut un nouveau départ pour que l’union autour du Drapeau se concrétise dans les faits. Notre Drapeau doit devenir le signe du ralliement autour d’un grand combite pour remettre en vie notre corps social en proie depuis des années », souhaite t-il.

Le Présidentiel du CPT, Edgard Leblanc Fils prononce son discours à l’occasion de la célébration de la fête du Drapeau et de l’Université/ © CPT

Alors que la célébration de la fête du Drapeau diminue en valeur, Edgard Leblanc se veut clair : « La fête du Drapeau ne doit pas être un rituel vide de sens comme une pièce de théâtre jouée par de mauvais acteurs qui peinent à comprendre et à croire en leur texte. Il faut redonner la force à notre Drapeau », a prêché le Président du Conseil, en guise de conclusion.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)