Accueil ACTUALITÉS

Centre-Mobilisation : Plusieurs Communes maintiennent le flambeau

479

Le département du Centre n’entend pas baisser les bras dans la lutte enclenchée à travers les rues pour forcer le Premier Ministre Ariel Henry à revenir sur sa décision d’augmenter les prix des produits pétroliers sur le marché national. Ce jeudi 22 Septembre 202, plusieurs milliers de citoyens et de citoyennes issus (es) d’au moins 4 Communes, à savoir Hinche , Mirebalais, Lascahobas, Thomonde, entre autres, étaient de nouveau, dans les rues pour continuer de protester contre la sourde oreille des autorités gouvernementales.

LE FACTEUR HAÏTI, le 23 Septembre 2022._Des centaines de personnes se sont soulevées de nouveau ce jeudi 22 Septembre 2022, à travers plusieurs Villes du département du Centre. Les manifestants ont profité de ce soulèvement pour de demander au gouvernement d’Ariel Henry de surseoir sur la décision d’augmenter les prix des produits pétroliers sur le marché.

Presser les autorités gouvernementales à adopter des mesures drastiques urgentes afin de  faciliter la baisse des prix des produits alimentaires dans le pays », faisait aussi partie des principales revendications des protestataires.

Au micro du correspondant de l’agence de presse en ligne LE FACTEUR HAÏTI, ils ont déclaré qu’au cas où rien n’est fait par le gouvernement pour répondre aux désidératas de la population qui exprime sa colère dans les rues, le Premier Ministre Ariel Henry doit démissionner.

Centre-Mobilisation : Plusieurs Communes maintiennent le flambeau

À Thomonde, les protestataires avaient érigé des barricades et pneus enflammés sur plusieurs axes routiers pour faire passer leurs revendications.Du coup, ils avaient aussi perturbé le bon fonctionnement du marché communal de la ville.

À Lascahobas, les manifestants préviennent le gouvernement qu’il n’y aura pas la réouverture des classes le 3 octobre tant que les prix des produits pétroliers sur le marché ne soient pas révisés à la baisse.

Malgré cette grande journée de mobilisation, il y a une reprise timide des activités commerciales dans différentes villes du département du Centre.Par ailleurs, la libre circulation des véhicules s’avère toujours difficile dans le Plateau Central à cause des barricades érigées à travers plusieurs zones stratégiques.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)