Accueil ACTUALITÉS

Conflit Israël-Gaza : Israël forme un « cabinet de guerre » pour « détruire » le Hamas

Un obusier automoteur de l'armée israélienne tire près de la frontière de Gaza, dans le sud d'Israël / AFP

Le Premier Ministre israélien, Benjamin Netantahu a annoncé le mercredi 11 Octobre 2023, la formation d’un « cabinet de guerre » dont la mission est de  « détruire » le « Hamas palestinien » après l’attaque terroriste orchestrée contre son pays samedi. « Tout membre du Hamas sera un “homme mort », a déclaré haut et fort l’homme fort d’Israël.

LE FACTEUR HAÏTI, le 12 Octobre 2023._ Après des contre-offensives contre Gaza, le plus petit territoire palestinien où siègent les terroristes du Hamas, l’Israël a adopté de nouvelles mesures drastiques pour continuer de contre-carrer cette organisation criminelle.

C’est dans cette optique que le Gouvernement israélien a formé le mercredi 11 Octobre, un cabinet de guerre dont l’objectif est de « détruire » le mouvement islamiste palestinien  « Hamas ». Les membres de cette bande avaient lancé samedi, une offensive sans précédent contre Israël et lancé une nouvelle fois des roquettes contre le territoire.

Les autorités israéliennes ont acté cette décision après avoir rencontré et consulté l’ancien Ministre centriste de la Défense Benny Gantz du pays autour de nouvelles dispositions à adopter en réponse à l’attaque du Hamas.

« Le Hamas est « Daesh » (acronyme arabe de l’organisation djihadiste État islamique) et nous allons les écraser et les détruire tout comme le monde a détruit Daesh », a déclaré le Premier Ministre Benjamin Netanyahu, dans son premier discours devant les membres du cabinet de guerre formé ce mercredi.

Un obusier automoteur de l’armée israélienne tire près de la frontière de Gaza, dans le sud d’Israël / AFP

Le chef du Gouvernement israélien a persisté et signé que « tout membre du Hamas sera un homme mort. »

Outre la mise en place du Cabinet de aguerre, Benjamin Netantahu a annoncé dans un communiqué, a formation d’un « Gouvernement d’urgence »jusqu’à la fin du conflit.

Selon les derniers chiffres disponibles, l’attaque terrestre, maritime et aérienne du Hamas palestinien contre Israël a fait plus de 1 200 morts du côté israélien, dont 169 soldats, selon l’armée. Aussi, des centaines de civils ont été massacrés par les islamistes lors de leur offensive.

Quant à l’Israël, il a riposté en bombardant la bande de Gaza, mais a également mobilisé 300 000 réservistes et déployé des dizaines de milliers de soldats autour de l’enclave et à la frontière nord avec le Liban, où il a de nouveau croisé le feu mercredi avec le mouvement pro-iranien Hezbollah, allié de Hamas, entre autres.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)