Accueil POLITIQUE

Conseil Présidentiel : Les 9 membres poussent pour leur installation, les gangs insistent pour la prise d’assaut du Palais National

Haïti-Grève : La deuxième journée tient son rang
Une patrouille policière constatée dans les parages du Palais National/ Crédit photo : Stanley LOUIS

Alors que le Gouvernement démissionnaire a publié à tour de rôle le décret portant création du Conseil Présidentiel ainsi que l’arrêté nommant les 9 membres, l’installation de la structure présidentielle reste une interrogation. La cause? Les gangs de la coalition « Viv ansanm » militent pour la prise d’assaut du Palais National, le siège privillégié des Conseillers Présidentiels.

LE FACTEUR HAÏTI, le 22 Avril 2024._L’installation du Conseil Présidentiel de Transition est l’une des étapes cruciales à franchir pour aboutir à la formation du prochain Gouvernement tel que désiré par la Caricom et les Etats-Unis.

Or, elle est oralement sur les lèvres de tous ceux et de toutes celles qui croient que cette structure est la meilleure alternative aux multiples crises auxquelles le pays fait face. Il n’est pas sans rappeler que ce Conseil qui se veut salvateur du pays, a mis un mois à se former à causes des luttes intestines liées au pouvoir, alors que le pays gisait sous les balles et la population est aux abois.

Cependant, ni le Gouvernement démissionnaire , ni le Conseil Présidentiel de Transition ne sont pas maîtres de leur destin. Et celui-ci n’est peut-être même pas entre les mains de la Caricom qui avait finalement imposé une solution aux acteurs politiques incapables de s’entendre même dans le chaos. Presque tout semble être contrôlé par les gangs armés dont la coalition « Viv ansanm » !

Telemmglpict000369405741 17097432190080 Trans Nvbqzqnjv4bqltbvrz2jsngn6huu Sw4mas Uyg44at75vysheuslvg
Jimmy Chérisier, Chef de gang du G-9 et la coalition « Viv ansanm » ( Crédit Photo : LE MONDE)

Entre temps, en prélude à la cérémonie d’installation, une délégation formée par le Conseil Présidentiel de Transition (CPT) a visité le lundi 22 Avril 2024, le Palais National.

Cette visite dirigée par le Colonel Himler Rébu, Président de la Commission de Sécurité dudit Conseil, a pour objectif d’évaluer les conditions sécuritaires aux alentours du Palais Présidentiel avant la prise de fonction des 9 membres.

Toujours est-il, aucune date n’est fixée pour l’installation de la structure présidentielle, alors que le pays est à sang et à feu.

Img 5823 690x450
Les membres du Conseil Présidentiel de Transition ( Photo : Internet)

Et, quelques instants après le départ de la délégation du Conseil Présidentiel du Palais National, de nouveaux affrontements armés ont été déclenchés entre policiers et bandits en milieu de journée au Champ-de-Mars, prêt du Palais Présidentiel.

Des coups de feu à l’arme automatique ont été entendus dans la zone, tout le reste de la journée jusqu’à 6 heures du soir.

Img 20240422 Wa2670
Des journalistes filment les combats armés entre policiers et bandits dans les parages du Palais National/ Crédit Photo : Daniel Lamartinère)

En conséquence, un mort par balles a été recencé à l’Avenue Christophe. Il s’agit d’un jeune homme dont l’identité n’est pas révélée. Son cavadre criblé de balles a été vu sur le trottoir, en face du bâtiment logeant la Commission Nationale des Marchés Publics (CNMP).

Alors , entre le Conseil Présidentiel de Transition (CPT) et la coalition de gangs « Viv Ansanm », lequel gagnera la bataille de terrain? Et jusqu’à quand l’installation des 9 membres faisant partie de la structure présidentielle?

Attendons voir la suite!

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)