Accueil FOOTBALL

Coupe du Monde féminine : Merci Mesdames !

Élimination de la sélection haïtienne de football de la 9ème édition de la Coupe du Monde féminine 2023. Les Grenadières repartent bredouilles suite à leur 3ème défaite concécitive (0-2) concédée ce mardi 1er Août 2023, contre le Danemark, en phase de poules. En dépit de cette élinimation, les Haïtiennes , notamment celles qui participent à leur 1ère phase finale de coupe du monde, aquièrent de l’expérience du haut niveau en se frottant aux Anglaises (championnes en titre de l’Euro féminine 2020) et aux Danoises, entre autres adversaires et faisant hisser le bicolore en Océanie.

LE FACTEUR HAÏTI, le 1er Août 2023._Haïti, aux côtés du Panama, du Portugal, de la Zambie, de la République d’Irlande, du Vietnam, des Philippines du Maroc, sont les 8 nouvelles Nations qui ont participé pour la première fois à une phase finale de coupe du monde féminie sénior. Pour sa grande 1ère, Haïti sort par la petite porte dès la phase de groupes.

L’élimination des Grenadières résulte aux trois (3) défaites concédées respectivement contre les Anglaises, les Chinoises et les Danoises dans le groupes D. En guise d’illustration, les Haïtiennes pour leurs deux premières affiches, ont été battues sur la plus petites des marges (1-0) respectivement face aux “Threes Lionesses et les Steel Roses”.

Malgré les deux premiers revers empilés, les filles du technicien français, Nicolas Delépine avaient rendez-vous avec l’histoire dans un duel décisif contre le Danemark. Encore un fois, elles se sont inclinées (0-2) sur des buts encaissés de Pernille Mosegaard-Harder (21e) et Sanne Troelsgaard Nielson (90+10).

Des défaites sur des détails

En trois matches joués, Haïti a concédé trois (3) pénalties sur le 4 buts encaissés dans la compétition. Le 1er face à l’Angleterre pour une main de Batcheba Louis, le second, face à la Chine pour une faute de Ruthny Mathurin pour une faute sur une Chinoise et le 3ème et dernier, a été sifflé et octroyé par l’arbitre Sud-coréenne Oh Hyeon-jeong sur une main de Dayana Pierre-Louis. Sont-ils les résultats d’un manque d’expérience et de la patience?

Panne sèche de buts!

En trois rencontres, l’équipe haïtienne n’arrive pas à trouver le chemin des filets adverses. Et ce, malgré la présence des joueuses telles que Roselord Borgella, Sherly Jeudi, Nérilia Mondésir, Batcheba Louis et Melchie Daëlle Dumornay, entre autres. La maladresse de certaines Grenadières est tout simplement à la base de cette panne sèche de buts.

Le manque d’expérience, l’excuse de Nicolas Delépine!

Pour le sélectionneur français des Grenadières, le manque d’expérience des ses protégées sur les plans offensif et défensif est à l’origine de la débacle de ses joueuses. “On a manqué à des moments clés d’être un peu plus calme” , regrette t-il.

Acquérir de l’expérience pour revenir plus fortes dans les 4 prochaines années.

En conférence de presse après l’élimination d’Haïti, Nicolas Delépine a rappelé qu’Haïti a eu l’équipe la plus jeune dans la compétition. Il dit croire que les Grenadières vont chercher à s’améliorer pour revenir plus fortes dans 4 ans, car elles sont bourrées de talents et ne vont pas se contenter de cette aventure.

Malgré cette élimination, le pays tout entier doit dire merci à ces Grenadières qui ont brandi le Drapeau haïtien en Océanie, notamment en Australie et Nouvelle-Zélande.

Une fière chandèle à vous mesdames!

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)