Accueil POLITIQUE

Crise : Des Haïtiens d’ici et d’ailleurs manifestent pour demander “Souf pou Ayiti”

C’est autour du slogan “Souf pou Ayiti” qu’une marche pacifique a été organisée ce dimanche 9 Juillet 2023, en Haïti et dans la diaspora, notamment aux États-Unis d’Amérique. Cette journée a été réalisée à l’appel du Pasteur Grégory Toussaint, Berger de l’Église Tabernacle de Gloire dans l’objectif de réclamer un “ouf de soulagement” pour Haïti, rongée par une crise socio-politique, économique et sécuritaire sans précédent.

LE FACTEUR HAÏTI, le 9 Juillet 2023._Le Pasteur
Grégory Toussaint, chef de file de l’Église Tabernacle de Gloire, s’est montré préoccupé par rapport à la crise chronique dans laquelle Haïti s’enlise depuis des lustres.

C’est dans cette optique qu’il avait lancé pour ce dimanche 9 Juillet 2023, une marche mondiale en faveur d’Haïti autour du slogan “Souf pou Ayiti

Se montrant conscients (es) de la situation que travers le pays, d’Haïtiens (nes) d’ici et d’ailleurs ont régagné les rues à l’appel du Pasteur pour cracher leur ras-le-bol et exprimer leur indignation.

Portant des T-shirt à l’effigie du bicolore haïtien, ces citoyens ont, d’abord, marché à travers les rues de la Capitale haïtienne et des villes de province pour crier haut et fort “Souf pou Ayiti”.

Le long de leur parcours, ils ont brandi des pancartes sur lesquelles on peut lire des messages pleins d’espoir tels que “Chanjman peyi a se nou

Ensuite, dans la Diapora, notamment aux États-Unis d’Amérique, les compatriotes haïtiens ont parcouru les rues de différents États, toujours dans le même objectif “Souf pou Ayiti” qui s’embourde dans une crise qui s’envenime depuis après l’assassinat crapuleux de l’ancien Président Jovenel Moïse survenu le 7 Juillet 2021.

“Demare peyi a! Libere Ayiti! Fok miray la kraze pou nou tounen lakay! Jistis pou Ayiti”, a lâché une participante au Micro du journaliste Sénior Marc Aurèle Garcia dit Marcus depuis les États-Unis.

Les participants (es) à cette marche pacifique organisée à l’initiative du Pasteur Grégory Toussaint ont profité pour solliciter l’aide et support de la communauté internationale, surtout les “pays amis” d’Haïti afin que le pays puisse respirer une bouffée d’air frais en ce qui a trait à la résolution de la crise pluridimensionnelle à laquelle elle fait face.

Aussi faut-il rappeler que les Haïtiens (nes) vivant en République Dominicaine ne pouvaient pas emboîter le pas car le Gouvernement dominicain interdit aux ressortissants étrangers de manifester sur le sol en faveur de leur pays d’origine.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)