Accueil CRIMINALITÉ

Croix-des-Bouquets : Des gangs kidnappent , rançonnent , tuent et chassent des familles de leurs maisons

846

Des gangs règnent en « maîtres et seigneurs » dans certains quartiers de Croix-des-Bouquets, Commune du Département de l’Ouest d’Haïti. À Michaud, Dargout et La Trembley, entre autres, les gangs mettent la population en déroute. Ils kidnappent, rançonnent, assassinent et prennent d’assaut les maisons de certaines familles dont un Greffier travaillant au Tribunal de Première Instance de ladite Commune. En agonie, les victimes crient au secours.

LE FACTEUR HAÏTI , le 8 Février 2022._La Commune de Croix-des-Bouquets est livrée aux gangs depuis des mois. En conséquence, des familles victimes dans certains quartiers occupés par des bandits armés tels que : Dargout, Michaud et La Tremblay, entre autres, sont aux abois et ne savent à quel Saint se vouer.

Selon des cruciens et cruciennes qui expliquent leur sort ce mardi 8 février 2022 , sur les ondes de la radio Caraïbes, les gangs prennent d’assaut leurs maisons avec tout ce qu’elles renferment , puis pourchassent les propriétaires et locataires des zones prises otages.

Au rang des victimes de ces exactions criminelles, figurent un Greffier au Tribunal de Première Instance de la Croix-des-Bouquets, selon les confirmations de Martin Ainé, Président de l’Association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAGH).

M. Ainé a aussi précisé qu’au cours de l’irruption des gangs dans la maison du Greffier en question, sa femme a été atteinte de deux (2) projectiles. La victime qui a été transportée d’urgence à l’hôpital. Elle est pour l’instant, en convalescence, a t-il expliqué, ajoutant qu’à présent, cette famille se trouve cachée chez des voisins.

À en croire les dires de Martin Ainé, les gangs ont occupé la maison du Greffier afin qu’ils se positionnent mieux pour affronter la police lors des opérations.

Dans cette même lignée , une autre famille voisine du Greffier chassé, a connu elle aussi le même sort à Michaud.

Hormis la prise d’assaut des maisons, les bandits opérant à Croix-des-Bouquets kidnappent, rançonnennt, détournent des camions de marchandises et exécutent habitants et passants, entre autres. Bloqués à Michaud depuis jeudi, des marchands et marchandes qui reviennent de Malpasse en témoignent.

La semaine écoulée, le gang 400 mawozo est accusé d’avoir séquestré 20 personnes dont un groupe de jeunes qui sortaient d’un tournage au Cap-Haïtien. Les otages montaient à bord d’un autobus de la Compagnie de Transport « Sans Souci ». Au cours de la même période, le gang en question garde à son compte pas moins de 11 personnes qui s’apprêtaient à se rendre aux obsèques d’un proche à bord d’un véhicule qui faisait partie d’un cortège.

En agonie , la population crucienne tire la sonnette d’alarme afin que les autorités gouvernementales lui viennent en aide face aux assauts répétés des gangs.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)