Accueil ACTUALITÉS

Croix-des-Bouquets : Le journaliste Jean Chrisnol Prophète lance un SOS en faveur des habitants de la 2e section communale Petit-bois, assiégée par les gangs

Depuis un certain temps, les habitants de certains quartiers de Petit-bois, deuxième section communale de la Croix-des-bouquets, dont Terre Gaman, Drouillard-Dasney, Terre-blanche, Terre-Rouge, Pierroux, Campêche-Dumay, Coupon, vivent l’enfer à cause de la présence des hommes armés qui y sont très actifs.

LE FACTEUR HAÏTI, le 29 Septembre 2023._Les malfrats détournent quotidiennement des camions de marchandises et transforment certains quartiers en lieux de séquestration des personnes kidnappées.

Après la mort de plusieurs d’entre eux dont « Koleg » ainsi connu, qui était l’un des chefs du puissant gang « 400 Mawozo », abattu par la police le 3 Aout 2022, les habitants de la 2e section communale pensaient qu’ils allaient être soulagés. Mais, malheureusement pour eux, le relais allait vite être assuré par les bandits du gang « Kraze baryè » dirigé par Vitelhomme Innocent.

Les malfrats, qui se sentent chaque jour plus confortables, parviennent à identifier les maisons de certaines personnes qui vivent à l’étranger, défoncent les portes pour pouvoir les piller. Certaines maisons sont contrôlées par des hommes de mains de Vitelhomme, qui les transforment en antennes.

Les criminels exigent dans certains cas aux habitants de forte somme d’argents sous peine d’être exécuté en cas de refus. Par peur d’être victime, certaines familles ont dû quitter leurs maisons et abandonner en catastrophe la zone.

Cottard-Michaud, sur la route nationale #4, le Martissant des cruciens de la 2e section communale

Siliman ainsi connu, ancien soldat de « Lanmò san Jou » devenu un vrai allié de Vitelhomme, occupe l’axe Cottard-Michaud, sur la route nationale #4. Ce caïd profite de l’absence des autorités de la commune et des forces de l’ordre pour détourner des véhicules, dépouiller et maltraiter les citoyens qui prennent le risque d’emprunter cette voie.

Les autorités policières et judiciaires doivent agir vite pour freiner ces actes et faciliter la reprise de la circulation sur la nationale #4 et dans toute la commune de la Croix-des-bouquets.

Jean Chrisnol PROPHETE, journaliste
pecdo55@gmail.com

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)