Accueil ACTUALITÉS

Delmas-Protestation : Des clients d’une banque commerciale attaqués par des manifestants

1921
Vue partielle d'une nouvelle journée de tension à Delmas/ Crédit photo : Kerlin Valentin/ LE FACTEUR HAÏTI (LFH)

Des manifestants en colère ont attaqué ce vendredi 7 Octobre 2022, des clients se trouvant devant la succursale de la UNIBANK de Delmas 32. Les protestataires ont passé à l’action aux environs de 11 heures, alors que les personnes victimes étaient debout dans une ligne, à tour de rôle, à l’entrée de l’édifice. Lors de cette attaque, une dame a reçue une pierre au cou.

LE FACTEUR HAÏTI, le 7 Octobre 2022._Les protestataires ont lancé des pierres en direction de ces clients présents sur les lieux pour effectuer des transactions. En conséquence, une dame, apparemment dans la quarantaine, en a reçu une au cou.

Dans la foulée, la cliente a été conduite d’urgence dans un centre hospitalier pour recevoir des soins que nécessite son cas.

Valineda Rochebrun, une étudiante finissante en journalisme qui était dans la foule, a, elle aussi, failli être victime des protestataires. En revanche, les agents de sécurité voulant éviter le pire, se sont interposés et ont ouvert la barrière principale de l’institution aux clients afin qu’ils soient à l’abri des jets de pierres et d’autres attaques des manifestants.

Ces mouvements de protestation ont démarré dans le pays depuis le 11 Septembre 2022, date à laquelle les autorités illégitimes du pays ont opté pour la suppression de la subvention des produits pétroliers sur le marché local.

Vue partielle d’une nouvelle journée de tension à Delmas/ Crédit photo : Kerlin Valentin/ LE FACTEUR HAÏTI (LFH)

Cette situation est à la base de la paralysie totale des activités sur tout le territoire national. Ce qui influe gravement sur les prix des produits de première nécessité qui ne cesse de grimper voire quintuplés en un laps de temps.

Notons qu’à cause de la pénurie de carburant, les banques commerciales ont été contraintes de nouveau de modifier leur horaire, fonctionnant ainsi trois jours par semaine (Lundi-Mercredi-Vendredi).

Une réduction d’horaire qui provoque des attroupements devant presque toutes les succursales de banques, notamment dans la Capitale et ses environs,  tout comme dans les grandes villes de province.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)