Accueil ACTUALITÉS

Démission d’Ariel Henry : Le Kenya suspend le déploiement de ses policiers à Port-au-Prince

120
74385487 51745454
Le déploiement des policiers kenyans traîne et fait beaucoup plus de débats après à la démission du Premier Ministre Ariel Henry (Photo : The Kenyan Star)

Suspension provisoire par le Gouvernement du Kenya du processus de déploiement en Haïti des 1000 kenyans à travers la Mission De Soutien à la Sécurité (MSS).C’est le Secrétaire principal aux affaires étrangères, Korir Sing’oie qui en a fait l’annonce le mardi 12 Mars 2024, évoquant la décision lundi du Premier Ministre Ariel Henry.

LE FACTEUR HAÏTI, le 12 Mars 2024._Alors que les Gouvernements kenyan et haïtien ont officialisé le 1er Mars 2024, le déploiement en Haïti de 1000 policiers kenyans, l’arrivée de ces derners est dans l’impasse. Selon les dernières mises à jour, le Kenya est maintenant réticent quant à l’envoi de ses troupes a Port-au-Prince.

Ce mardi, le Secrétaire principal aux Affaires étrangères, Korir Sing’oei, a annoncé que le Gouvernement suspend provisoirement déploiement en Haïti de ses 1 000 policiers en renfort à la police pour mater les gangs.

La démission du Premier Ministre Ariel Henry dans la soirée du Lundi 11 Mars 2024, via une adresse à la Nation, est à la base de cette décision, avance le secrétaire principal aux Affaires étrangères du Kenya, Korir Sing’oei.

20231012 161518
Des policiers kényans | © Google

De l’avis des autorités gouvernementales kenyanes, l’absence d’administration politique en Haïti ne constitue ni un fondement ni un point d’ancrage pour la mission.

« On ne se contente pas de déployer des policiers dans les rues de Port-au-Prince sans une administration en place », a-t-il ajouté, alors que hier, le Gouvernement avait annoncé qu’il était dans la phase de pré-déploiement.

En revanche, le autorités kenyane déclarent qu’elles attendront donc l’installation d’une autorité constitutionnelle reconnue avant de prendre de nouvelles décisions sur le déploiement. Or, la formation du Conseil Présidentiel de 7 membres pour diriger le pays est conditionnée par le déploiement de la Mission de Soutien à la Sécurité.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)