Accueil ACTUALITÉS

Détournement de fonds publics et de matériels scolaires : L’ULCC réclame des sanctions contre 2 Directeurs de Lycée

1424

Le Directeur du Lycée Joseph Pierre Sully de Maïssade, dans le département du Centre, M. Sadrack Jean Jacques a détourné un montant de deux millions soixantaine-neuf mille cent (2 069 100.00) gourdes au détriment du trésor public. De plus, des matériels informatiques appartenant audit Lycée en font partie, selon un rapport d’enquête de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC). M. Sadrack Jean Jacques, pour passer à l’action, a bénéficié du plein support du Directeur du Lycée Charlemagne Péralte de Hinche, en la personne de M. Georges Wanel Gédulien. En conséquence, l’institution de contrôle recommande que l’action publique soit mise en mouvement contre M. Sadrack Jean Jacques pour détournement de biens publics et contre M. Georges Wanel Gédulien pour complicité.Des sanctions disciplinaires de la part du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) ont été aussi exigées.

LE FACTEUR HAÏTI, le 27 Juillet 2022._Les Directeurs des Lycées Joseph Pierre Sully de Maïssade et Charlemagne Péralte de Hinche, à savoir M. Sadrack Jean Jacques et M. Georges Wanel Gédulien, sont concernés par le résumé exécutif du rapport publié par l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) autour de la gestion calamiteuse du Lycée Joseph Pierre Sully.

Selon l’ULCC, une dénonciation lui a été parvenue en mai 2021 contre M. Sadrack Jean Jacques, Directeur du Lycée Joseph Pierre Sully de Maïssade. Elle concerne le détournement de matériels informatiques appartenant audit Lycée.Ce qui a poussé l’ULCC à conduire une enquête afin de recueillir des informations autour de la gestion de ce dernier à la tête de l’institution.

En effet, l’ULCC affirme dans son rapport que M. Sadrack Jean Jacques a effectivement mal administré les ressources du Lycée durant les trois années passées en tant que Directeur.Trois (3) boîtiers appartenant au Lycée Joseph Pierre Sully de Maïssade ont été bel et bien retrouvés au local du Lycée Charlemagne Péralte de Hinche, le 7 février 2022, par le juge suppléant du Tribunal de Paix de Hinche, M. Jean Cantave.

Détournement de fonds publics et de matériels scolaires : L'ULCC réclame des sanctions contre 2 Directeurs de Lycée
Vue partielle de l’entrée principale au Lycée Joseph Pierre Sully de Maïssade/ Crédit Photo : C.J / LE FACTEUR HAÏTI

Alors que M. Sadrack Jean Jacques n’a fait mention que d’un seul boîtier lors de son interrogatoire à l’ULCC. Boîtier qu’il aurait remis à titre de prêt au Directeur du Lycée Charlemagne Péralte, M. Georges Wanel Gédulien, a t-il fait savoir. Ces trois matériels informatiques portent, cependant, le logo de « YOUNG-LIFE », une organisation qui a fait don de plusieurs ordinateurs au Lycée Joseph Pierre Sully dans le cadre d’un programme de cours d’informatique dispensé aux élèves.

Toujours selon l’ULCC, M. Sadrack Jean Jacques a réussi son coup avec la complicité du Directeur du Lycée Charlemagne Péralte de Hinche, M. Georges Wanel Gédulien.Ces derniers ont mis en place un stratagème de prêt de matériels informatiques entre les deux lycées afin de pouvoir utiliser à d’autres fins un chèque destiné aux fins d’équiper le Lycée Charlemagne Péralte.

En plus de ces délits, M. Sadrack a également détourné une somme de deux millions soixantaine-neuf mille cent (2 069 100.00) gourdes au détriment du trésor public, a indiqué le rapport d’enquête. Le document affirme que M. Sadrack Jean Jacques n’a jamais versé de contributions scolaires au cours des trois années qu’il a passées comme Directeur du Lycée Joseph Pierre Sully de Maïssade.Contributions qui se chiffrent à un million trente-six mille quatre cents ( 1, 036 400.00) gourdes.

Détournement de fonds publics et de matériels scolaires : L'ULCC réclame des sanctions contre 2 Directeurs de Lycée
Détournement de fonds et de matériels informatiques au Lycée Joseph Pierre Sully de Maïssade,selon l’ULCC/ Crédit photo : C.J/ LE FACTEUR HAÏTI

Les enquêteurs soulignent aussi que c’est le Directeur Départemental de l’Éducation (DDE) du Centre, M. Mulaire Julsaint qui l’a déchargé de cette obligation financière et qui l’a abitrairement exonéré en retour, peut-on lire dans le rapport.

Plus loin, ils ont révélé que M. Sadrack a récolté une somme de deux millions cinq cent quatre-vingt-onze mille ( 2, 591 000.00) gourdes durant son passage au Lycée Joseph Pierre Sully de Maïssade mais qu’il n’a pu justifier que la somme de cinq cent vingt et un mille neuf cent ( 521 900.00) gourdes.

Dans l’unique rapport de dépenses qu’il a fourni pour l’année académique 2020-2021, le Directeur a mis le nombre des élèves du Lycée à sept cent trente-cinq (735), alors que le nombre s’élève en réalité à mille quatre (1004), précise l’ULCC.

Détournement de fonds publics et de matériels scolaires : L'ULCC réclame des sanctions contre 2 Directeurs de Lycée
L’ULCC recommande la mise en mouvement de l’action publique contre le Directeur du Lycée Joseph Pierre Sully de Maïssade et celui du Lycée Charlemagne Péralte de Hinche pour détournement de fonds publics et complicité de détournement/ Crédit Photo : C.J / LE FACTEUR HAÏTI

En guise de conclusion, l’ULCC, dans son rapport, a recommandé la mise en mouvement de l’action publique à l’encontre de M. Sadrack Jean Jacques et M. Georges Wanel Gédulien respectivement pour détournement de biens publics et complicité de détournement de biens publics.

De plus, l’institution de contrôle demande à ce que des sanctions disciplinaires, en matière éducative, soient prises par le Ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) contre ces deux fonctionnaires.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)