Accueil DIPLOMATIE

Diplomatie : 8 mois après , l’Ambassade d’Haïti au Chili refait son image pour de meilleurs services

418

Au regard du dernier scandale sexuel déclaré à l’Ambassade en avril 2021, l’image de l’institution était assimilable à toute grivoiserie. Pour l’instant, l’équipe diplomatique haïtienne au Chili est en train d’imprimer une nouvelle marque à l’Ambassade d’Haïti au Chili selon le ministre-conseiller, le diplomate Woodly Simon.Nouveau bâtiment, traitement célère des dossiers, rencontre avec des secteurs et des personnalités politiques, visite dans les prisons au pays de Gabriel Boríc.C’est toute une machine qui est mise en branle.

Le Facteur Haïti, le 9 Janvier 2022._Nommée en mai 2021, la délégation haïtienne a investi une Ambassade moribonde au pays de Gérard Boríc. Les défis ont été de tailles. A l’époque, deux problèmes majeurs secouaient l’Ambassade ; les dossiers de casier judiciaire et de passeport. Pour l’heure, selon les chiffres communiqués par le ministre-conseiller, 13. 839 passeports sont déjà délivrés du 24 mai au 04 novembre 2021. Et sur les 21 mille casiers, 19.300 sont en cours de livraison.

Hormis ces avancés perceptibles, l’actuel staff directoire de l’Ambassade a aussi entamé, le lendemain de son arrivée, des réformes structurelles afin de redresser la pente. A l’instar de toute institution digne de son nom, une importante réunion a eu lieu le 21 mai, rapporte M. Simon entre les 7 diplomates haïtiens investis en ce lieu. Des questions phares telles que la réorganisation du personnel, l’espace de travail inapproprié, le lien entre l’Ambassade et les haïtiens ainsi les sections dysfonctionnelles ont été abordées.

Diplomatie : 8 mois après , l’Ambassade d’Haïti au Chili refait son image pour de meilleurs services

Autrefois, souligne le ministre-conseiller, l’espace de l’Ambassade ressemblait à un véritable tohu-bohu. Le qui fait quoi n’a pas été défini, précise t-il. Qui pis est, il existait une sorte de guerre froide entre les haïtiens et l’institution même. Rares sont les haïtiens qui voyaient de bon œil les diplomates haïtiens à l’Ambassade. Alors que, cette dernière devrait être un lieu d’accueil et de refuge pour tout haïtien, explique notre source proche de l’équipe diplomatique au Chili.

Pour changer la donne, d’énormes sacrifices ont été consentis. Des mesures drastiques ont été prises. Les représentants des compatriotes haïtiens ont lancé une « opération coup de poing » ayant trois axes. D’abord, traitement célère des formulaires ayant rapport à Washington. Ensuite, distribution massive des passeports. Grâce à l’institution Enkami qui offrait son espace à l’Etat haïtien, l’équipe passait d’une livraison de 300 passeports par semaine à 3000 par semaine. Enfin, gestion des demandes et livraison de casier judiciaire. Pour ce faire, plusieurs rencontres ont eu lieu au plus au niveau de l’Etat réunissant le chef de la primature d’alors, le Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes, la Police Nationale d’Haïti plus précisément la DCPJ, le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique et l’Ambassade d’Haïti au Chili.

Toujours dans le cadre des changements structurels, les responsables ont fait l’acquisition d’un nouveau bâtiment pour loger l’Ambassade. Or, l’ancien espace était prêt à accueillir environ 100 usagers par jour, selon les dires de M Simon. L’organisation du personnel est désormais faite. Le diplomate évoque une meilleure prise en charge des compatriotes ainsi qu’un centre d’appel mis en place.

Diplomatie : 8 mois après , l’Ambassade d’Haïti au Chili refait son image pour de meilleurs services

Étant une mission diplomatique, L’Ambassadeur Wedlyne François Pierre avec son bâton de pèlerin a tenu à renforcer, ce qui n’est pas le moindre, la relation des deux pays. A cet effet, la cheffe de la diplomatie a rencontré plusieurs personnalités politiques du pays tels, le président sortant du Chili S.E.M Sébastien Piñera, le Directeur général de la police chilienne, M. Ricardo Yañez Reveco, le Directeur de la PDI, Sergio Miñoz, le Recteur de l’Université Catholique de Chili, Dr Ignacio Sanchez.

Au cours de ces 8 mois de service, l’Ambassadeur Pierre a rendu visite dans les prisons, aussi les maires dans les municipalités où il y a une forte concentration d’haïtiens. Dans cette même lignée, elle a aussi rencontré des secteurs clés tels que les religieux, les influenceurs, les entrepreneurs et les étudiants.

Entre les lignes, cela tend non seulement à créer un lien, mais aussi et surtout à refaire l’image de l’Ambassade.

Le Facteur Haïti (LFH)