Accueil ACTUALITÉS

Double cambriolage au Palais législatif : Joseph Lambert responsabilise 18 agents de sécurité parlementaire

371

Un double vol organisé a été enregistré respectivement dans les locaux de la Chambre des Députés et au Sénat de la République au cours de ces derniers jours. C’est le Président du Tiers du Sénat restant, Joseph Lambert qui a confirmé la nouvelle jeudi. Lors d’une interview, il a fait savoir que des individus non identifiés ont emporté des matériels desservant le Palais Législatif. En réaction, l’élu du Sud’Est a pointé du doigt 18 agents de sécurité parlementaire qui, selon ses dires, étaient au poste lors des cambriolages.

LE FACTEUR HAÏTI, le 22 Avril 2022._ Des matériels appartenant à la chambre des Députés et au Tiers du Sénat ont été volés par des individus non identifiés.Ces objets ont été emportés lors d’un double cambriolage, vol organisé, enregistré au sein des locaux des institutions susmentionnées.

La nouvelle a fait la une des médias avant d’être confirmée par le Président du Bureau du Tiers du Sénat Joseph Lambert.

Parmi les matériels disparus, Joseph Lambert a parlé des fusils de calibre 12, des ordinateurs, des réfrigérateurs, des télévisions et un appareil de pompage, entre autres.

Le Sénateur qui s’est confié à la presse jeudi, a responsabilisé 18 agents de sécurité du Parlement qui étaitent au postes ces jours-là, à raison de neuf par jour dit-il.

Double cambriolage au Palais législatif : Joseph Lambert responsabilise 18 agents de sécurité parlementaire
Joseph Lambert, Président du Tiers du Sénat/ Photo : Google

Au cours de cette sortie médiatique, Joseph Lambert a laissé entendre que le vol enregistré au niveau du Sénat a été perpétré au même moment où l’enquête autour de celui survenu à la Chambe basse est en cours.

En revanche, le Chef de file du Tiers du Sénat a annoncé des mesures contre ces derniers. Il a aussi ajouté que le dossier est tansféré à la Direction Centrale de la police Judicaire (DCPJ) pour les suites nécessaires.

« Quiconque, auteurs ou complices impliqués dans ces actes, il n’y aura pas de considération », prévient Joseph Joseph Lambert d’un ton ferme.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)