Accueil ACTUALITÉS

Enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse : Un tribunal turc ordonne la libération de l’homme d’affaires Samir Handal

191

Activement recherché par la justice haïtienne pour accusation d’assassinat au préjudice du Président Jovenel Moïse, l’homme d’affaires Samir Nasser Salem Handal a été arrêté en novembre 2021, à l’aéroport d’Istanbul.Depuis, le présumé assassin a été écroué en Turquie, alors que le Gouvernement haïtien avait demandé son extradition.En effet, selon les informations publiées ce lundi 4 juillet 2022 par plusieurs médias étrangers dont BBC NEWS, la 37ème Haute Cour pénale d’Istanbul a rejeté la demande d’extradition de ce dernier vers Haïti et a, du même coup, ordonné sa libération de la prison.

LE FACTEUR HAÏTI, le 4 juillet 2022._ L’homme d’affaires Samir Nasser Salem Handal est l’un des présumés assassins du 58ème président d’Haïti, Jovenel Moïse, selon un rapport d’enquête de la Direction Générale de la police judiciaire (DCPJ). L’entrepreneur jordanien est accusé d’avoir aidé et encouragé l’assassinat.Pour se faire, il avait loué sa maison à Sanon deux mois pour réaliser des rencontres pour planifier le magnicide de l’ancien locataire du Palais National.

Au lendemain du crime, il a fui le pays avec le plein soutien des agents de la police nationale d’Haïti (PNH) qui les a escorté, avait révélé Pierre Espérance, Directeur Exécutif du Réseau National de Défense de Droits Humains (RNDDH).

Environ cinq (5) mois après le crime, soit en novembre 2021, l’homme a été arrêté à l’aéroport d’Istanbul, en Turquie. Et ce, grâce à l’Interpol. Détenu en Turquie, le Gouvernement d’Haïti avait demandé son extradition.

En détention depuis environ huit mois, le suspect a assisté à l’audience de la 37ème Haute Cour pénale d’Istanbul via le système d’information audio et vidéo (SEGBİS) depuis la prison, rapporte le média BBC NEWS. Ses avocats turcs qui, eux aussi, y ont pris part, ont fait valoir que Handal avait seulement loué une maison à Emmanuel Sanon et qu’il n’était pas au courant des projets de ce dernier.

Les avocats ont également déclaré que le mandat de perquisition avec un bulletin rouge contre leur client, Samir Nasser Salem Handal, a été annulé au moment de son arrestation.

Quant à l’accusé, selon BBC NEWS, il a déclaré qu’il serait torturé et tué s’il était extradé vers Haïti.De ce fait, il a fait valoir que le tribunal devrait le libérer puisque la notice rouge à son encontre a été levée.

Après l’intervention de ses avocats, le tribunal a décidé à la majorité de rejeter l’extradition de l’homme d’affaires Samir Nasser Salem Handal et de le libérer de la prison.

La décision du tribunal turc d’ordonner la libération le jordanien ne laisse pas sans réaction, l’ancien premier Ministre haïtien, Claude Joseph. Sans langue de bois, l’ancien locataire de la Primature, s’en prend, au Premier Ministre Ariel Henry.

Dans un tweet, il a rappelé que « l’implication présumée de Samir Handal est bien documentée dans le rapport de la Direction Centrale de la Police Judiciaire(DCPJ), résultat d’un travail impeccable des valeureux enquêteurs de cette dite institution ».Selon lui, Samir Handal est libéré tout simplement parce que le Gouvernement d’Ariel Henry a délibérément produit une demande d’extradition bâclée qui n’avait aucune chance de réussir », regrette l’ancien chancelier haïtien.

« Que pouvait-on attendre d’un gouvernement ayant à sa tête un PM indexé dans l’assassinat de Jovenel Moïse? », se demande t-il en guise de conclusion.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)