Accueil CRIMINALITÉ

Équateur : 6 Colombiens accusés dans l’assassinat d’un candidat à la présidence tués en prison

Décès le vendredi 6 Septembre 2023 de six (6) Colombiens inculpés pour l’assassinat en date du 9 Août dernier du candidat centriste à la présidentielle équatorienne, Fernando Villavicencio. Selon les autorités pénitentiaires, ils ont été abattus par balles lors des « troubles » survenus dans une prison de Guayaquíl, dans le Sud-Ouest de l’Équateur.

LE FACTEUR HAÏTI, le 7 Octobre 2023._Le Journaliste Fernando Villavicencio, le candidat centriste à la présidentielle aux élections du 20 Août dernier, en Équateur, a été assassiné par balles le 9 Août 2023.

L’homme de 59 ans avait été exécuté à sa sortie d’un rassemblement politique relatif à sa campagne organisé à Quito, dans la Capitale du pays.

Le lendemain, les autorités équatoriennes avaient arrêté puis placé dans une prison de Guayaquíl, six (6) Colombiens, accusés dans le crime. En fait à quelques jours de leurs deux mois d’incarcération, les présumés assassins détenus ont été tués le vendredi 6 octobre dans la prison susmentionnée.

Équateur : 6 Colombiens accusés dans l'assassinat d'un candidat à la présidence tués en prison
Le candidat présidentiel équatorien Fernando Villavicencio lors d’un meeting de campagne à Quito, le 9 août 2023. © Karen Toro, Reuters

Des informations communiquées par les autorités du pays ont précisé que les présumés meurtriers colombien du candidat Fernando Villavicencio ont perdu la vie pendant des « turbulences » dans la prison située au Sud-Ouest de l’Équateur.

« Les six personnes privées de liberté mortes » dans la prison de Guayas 1, à Guayaquíl, sont de nationalité colombienne et étaient inculpées pour l’assassinat de l’ex-candidat à la présidentielle Fernando Villavicencio », a indiqué l’administration pénitentiaire dans un communiqué.

Lire aussi  Haïti : Arrestation d'un énième présumé chef de gang à Port-au-Prince

Équateur : 6 Colombiens accusés dans l'assassinat d'un candidat à la présidence tués en prison

Cette tuerie survient à quelques jours du second tour de la présidentielle équatorienne avec la présence d’une proche de l’ancien Président socialiste Rafael Correa dans la course.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)