Accueil ACTUALITÉS

Examens du bac 2023 : Nesmy Manigat vante la réussite de la 1ère journée après le report de la grève

17422

Les examens du Secondaire 4 (bac unique) ont débuté ce lundi 31 Juillet 2023, à travers les 10 départements du pays avec la participation de 118 342 candidats, selon les données avancées par les autorités éducatives haïtiennes. Lors d’une visite au centre d’examens du lycée National de Pétion-Ville, le Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, Nesmy Manigat qualifie de « réussite » le déroulement de la première journée grâce au report de la grève syndicale du secteur du transport pour demander le Gouvernement à reduire de 40% les prix des produits pétroliers sur le marché local.

LE FACTEUR HAÏTI, le 31 Juillet 2023._En effet, sur
118 342 candidats inscrits, 107 348 sont en S4 et 10 994 sont des recalés qui ont participé à la deuxième session du bac permanent pour l’année académique 2022-2023, a précisé le ministère.

Ce lundi, les candidats en S4 ont composé dans un premier temps, soit dans la matinée, pour toutes les séries (SVT, LLA, SMP, et SES) en Philosophie et, dans un second temps, soit dans l’après-midi, en Chimie.

En ce qui concerne les 1737 candidats recalés pour le bac traditionnel, ils ont subi leurs tests respectivement en philosophie et en biologie.

Pour Nesmy Manigat, Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, la première journée du bac est une réussite car, se rejouit-il, tout s’était bien déroulé à l’échelle des 10 Directions départementales d’éducation (DDE).

Il a fait cette déclaration lors d’une visite d’évaluation en toute fin d’après-midi au centre d’examens logé au lycée National de Pétion-Ville.

« Les quelques difficultés marginales rencontrées dans deux ou trois centres d’examens ont été rapidement maîtrisées », a déclaré le ministre Nesmy Manigat.

Il a profité de sa visite au sein dudit siège pour remercier tous ceux et toutes celles qui sont impliqués (es) dans le déroulement de cette vaste opération d’évaluation dans l’apprentissage de plus 118 000 candidats, mobilisant ainsi au passage plus de 10 400 enseignants jouant différents rôles.

Aussi faut-il rappeler que tout lui est bénéfique grâce au report des 3 journées de grève générale lancées par les syndicalistes du secteur du transport pour exiger du Gouvernement une baisse de 40% des produits pétroliers sur le marché local.

Pour finir, le titulaire du MENFP étudie la possibilité pour que les candidats qui n’ont pu accéder aux centres ou qui sont empêchés, puissent composer durant une session qui se tiendra au mois d’Août. Tout sera fait à l’instigation du Centre permanent d’évaluation (CPEV). Et ceci, après appréciation de leurs cas pour savoir s’ils ont été effectivement validés.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)