Accueil SÉCURITÉ

Force multinationale : Les troupes kenyanes partiront pour Haïti le 25 juin, selon AFP

Des policiers kényans | © Google

L’Agence Française de Presse (AFP) a rapporté qu’une force kenyane quittera Nairobi le mardi 25 juin 2024, à destination de Port-au-Prince, la Capitale d’Haïti, en vue du déploiement effectif de la mission Multinationale de Soutien à la Sécurité ( MMSS).L’annonce en a été faite par la police kenyane, selon le média précité.

LE FACTEUR HAÏTI, le 23 juin 2024._Vers le déploiement effectif en Haïti de la mission Multinationale de Soutien à la Sécurité en renfort à la police haïtienne dans la lutte visant à combattre les gangs.

En effet, selon AFP, une force kenyane partira pour Haïti le mardi 25 juin pour diriger une mission soutenue par l’ONU, ont confié plusieurs sources Gouvernementales et policières à l’agence Française de Presse (AFP).

La mission débarquera en Haïti dans le but d’aider les forces armées du pays à lutter contre la violence des gangs. Ainsi, 1000 policiers Kenyans en feront partie, selon les autorités gouvernementales kenyanes.

000 32nd6hu
Des policiers kenyans / Crédit Photo : TheStarKenyan

« Le départ aura lieu mardi cette semaine», a déclaré un responsable du ministère de l’Intérieur sous couvert d’anonymat à l’AFP, ajoutant que « les préparatifs sont en cours pour que l’équipe parte pour Haïti mardi. Nous avons déjà deux équipes avancées qui sont parties. Une la semaine dernière et une autre hier», a déclaré un haut responsable de la police.

Lire aussi  Foot : Arrestation d'un entraîneur gabonais accusé d'agressions sexuelles sur des centaines d'enfants

L’annonce du départ des policiers Kenyans vers Haïti intervient dans un contexte de crise où le Kenya est confronté à de vagues protestations de jeunes contre la mauvaise gestion du pays de la part du Président William Ruto.

Drcongo Kenya Army Conflict
Des policiers Kényans | Photo : ALEXIS HUGUET / AFP

Pas moins deux personnes ont déjà perdu la vie la semaine écoulée lors des contestations populaires, ont rapporté les médias du pays.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)