Accueil INSÉCURITÉ

Gonaïves : Le Premier Ministre Ariel Henry célèbre la fête de l’Indépendance dans le sang

1277

Malgré la violence prêchée par des ex-rebelles de 2004 aux commandes du quartier de Rabobeau , une délégation composée d’officiels du gouvernement ayant à sa tête le Premier Ministre Ariel Henry , s’est rendue aux Gonaïves, dans le département de l’Artibonite, dans l’objectif de prendre part le samedi 1er Janvier 2022 , à la célébration du 218e anniversaire de l’indépendance d’Haïti. Une fêté célébrée dans le sang suite à l’assassinat par balles d’un jeune hommes suite à des affrontements armés.Et, pas moins de deux (2) autres personnes en sont sorties blessées.

Le Facteur Haïti, le 1er Janvier 2022._Un mort par balles a été enregistré le samedi 1er janvier 2022 , aux Gonaïves, à l’occasion de la célébration du 218e anniversaire de l’indépendance d’Haïti.

Selon les informations confirmées par la rédaction de l’agence de presse en ligne LE FACTEUR HAÏTI auprès d’un journaliste des Gonaïves présent sur les lieux , la personne tuée est un jeune homme identifié comme un militant opposant.

Gonaïves : Le Premier Ministre Ariel Henry célèbre la fête de l'Indépendance dans le sang

Du haut de ce décès , au moins deux (2) autres personnes ont été touchées par balles à la rue Géffrard , confirme le journaliste contacté, précisant que ces actions ont été survenues suite à des affrontements entre civils armés et des agents de la police nationale d’Haïti.

Au moment de la célébration de la messe, de fortes détonations d’armes lourdes avaient été entendues dans les parages la Cathédrale ainsi qu’au niveau de différentes localités des Gonaïves.

Gonaïves : Le Premier Ministre Ariel Henry célèbre la fête de l'Indépendance dans le sang
Le Premier Ministre Ariel Henry et des officiels du gouvernement à la Cathédrale des Gonaïves/

Aussi faut-il mentionner que l’assemblée au sein de l’église était composée des officiels du gouvernement, des gardes du corps ainsi que quelques rares citoyens de la ville, entre autres, selon le confrère , confirmant que la délégation a déjà quitté la Cité de l’Indépendance sur la pointe des pieds car, le Premier Ministre qui devrait prononcer son discours à Morne Blanc , a été contraint de le faire.

Le Facteur Haïti (LFH)