Accueil DÉCÈS

Gros-Morne : Un policier criblé de balles à bord d’une patrouille

1196

Un policier issu de la 27ème promotion de la police nationale d’Haïti du nom d’Anthony Dumas a été assassiné dans la matinée du jeudi 28 juillet 2022, par des bandits armés opérant à Gros-Morne, plus précisément à Morne-Saline, prêt de Bassin-Bleu.L’agent de l’UDMO a été criblé de balles à bord d’une patrouille prise dans une ambuscade au moment où des caïds étaient en train de commettre des exactions dans la zone.Un autre de ses frères d’armes en est sorti blessé

LE FACTEUR HAÏTI, le 28 juillet 202._Des bandits armés dictant leur loi à Gros-Morne, Commune du département de l’Artibonite, ont abattu dans la matinée du jeudi 28 juillet 2022, le policier Anthony Dumas.

Selon des informations recueillies auprès de journaliste depuis Gros-Morne, la victime faisait partie de la 27ème promotion de l’institution policière.

Affecté à l’Unité départementale et de Maintien d’Ordre (UDMO) dans l’Artibonite, il a été assassiné au volant d’une patrouille prise dans une ambuscade instaurée par des bandits opérant à Morne-Saline, à proximité de la Commune de Bassin-Bleu.

Des informations rapportées par notre confrère révèlent qu’Anthony Dumas est tombé dans la piège des bandits au moment où la patrouille à bord de laquelle il circulait, empruntait Morne-Saline pour se rendre dans un point fixe situé dans la localité appelée « Tibadòm » afin d’assurer la relève d’autres agents.

Gros-Morne : Un policier criblé de balles à bord d'une patrouille
Le corps sans vie du policier Anthony Dumas, 27ème promotion/ CP : Auteur (e) inconnu (e)

Hormis cette perte en vie humaine dans les rangs de la police Nationale d’Haïti (PNH), un autre agent est sorti blessé lors de l’attaque armée.

Ses présumés assassins, selon le journaliste, s’illustrent dans le détachement de camions de marchandises, de bus de transport en commun, des enlèvements suivis de séquestration contre rançon, entre autres, exactions.

Ces derniers sont accusés de récidivistes pour leur implication présumée dans d’autres cas d’assassinat, tentative d’assassinat et rapts collectifs, a confié notre source.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)