Accueil ACTUALITÉS

Guerre Hamas-Israël : 11 employés des Nations Unies et 30 élèves de leurs écoles tués à Gaza

Onze (11) employés des l’Organisation des Nations Unies (ONU) ont déjà péri à Gaza, dans la guerre qui oppose l’Israël au groupe terroriste « Hamas » de la Palestine. En plus des employés, 30 élèves fréquentant les écoles de l’ONU à Gaza, le plus petit des territoires palestiniens, ont aussi perdu la vie depuis l’attaque de samedi.

LE FACTEUR HAÏTI, le 14 Octobre 2023._ La guerre déclarée entre le Hamas palestinien et l’Israël a frappé les Nations Unies de plein fouet. Elle a déjà emporté 11 employés de l’Organisation à Gaza.

C’est le porte-parole du secrétariat général de l’ONU Stéphane Dujarric qui a annoncé la mort de ses employés.

Outre les employés, 30 élèves des écoles des Nations Unies ont été aussi tués à Gaza depuis le début des affrontements sanglants entre le Hamas et Israël.

« Onze membres du personnel de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) et 30 élèves de nos écoles ont été tués depuis samedi, quand Israël a commencé des bombardements sur l’enclave en réponse à l’offensive sans précédent du groupe islamiste palestinien Hamas sur son territoire » , a déclaré Stéphane Dujarric.

Ajouter aux écoliers, trois (3) enseignants et huit (8) autres élèves ont été blessés lors des bombardements.

Parmi les 11 employés de l’ONU tués figurent 5 enseignants des écoles de l’Unwra, un gynécologue, un ingénieur, un conseiller psychologique et 3 membres des équipes de soutien”, a précisé dans un communiqué Jenifer Austin, une responsable de cette agence à Gaza, arguant que certains ont été tués chez eux avec leurs familles.

En réaction, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a dit déplorer les pertes en vie humaine et a appelé à la protection des civils. Il en a profité pour préciser qu’environ 220 200 Palestiniens avaient trouvé refuge dans 92 établissements de l’Unrwa à travers la bande de Gaza.

« J’appelle toutes les parties, et tous ceux qui ont une influence sur ces parties, à éviter toute nouvelle escalade », a-t-il ajouté devant la presse.

Antonio Guterres qui se dit profondément bouleversé, a appelé à un accès humanitaire rapide et sans entrave pour venir en aide aux personnes victimes.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)