Accueil ACTUALITÉS

Haïti : 3 journées de grève nationale pour exiger une baisse de 40 % du prix des produits pétroliers

747

Des syndicalistes du secteur du transport public ont lancé le mardi 25 juillet 2023, lors d’une conférence de presse, trois (3) journées de grève nationale. Selon les syndicalistes Jacques Anderson Desronches et Changeux Méhu, la grève s’entendra du 31 juillet au 2 Août 2023, dans l’objectif d’exiger une baisse de 40 % du prix des produits pétroliers sur le marché national.

LE FACTEUR HAÏTI, le 26 juillet 2023._Trois (3) journées de grève nationale sont annoncées en Haïti, les 31 juillet, 1er et 2 Août 2023. Cette initiative est l’œuvre des syndicats de transport public dont le but est de presser le gouvernement de réviser à la baisse de 40% les prix des produits pétroliers.

En conférence de presse hier mardi 25 juillet, les syndicalistes Jacques Anderson Desroches et Changeux Méhu continuent de minimiser la « réduction insignifiante de 10 gourdes » faite par le Gouvernement d’Ariel Henry sur le prix de la gazoline et de « 50 gourdes » sur le gazoil et le kérosène.

Or, les prix des produits pétroliers ont connu une baisse concidérable sur le marché international, rappellent-ils.

En lançant ces trois (3) jours de grève générale, les syndicalistes demandent à la population d’emboîter le pas en respectant le mot d’ordre pour forcer le gouvernement à satisfaire leurs revendications jugées justes.

Ils ont profité de cette sortie médiatique pour recommander aux autorités gouvernementales d’adopter des mesures drastiques pour faciliter le passager des camions-citernes face aux impositions des gangs armés, notamment sur les axes routiers menant aux entrées et sorties du Sud et du Nord de la Capitale haïtienne pour lequel (le passage) ils négocient de fortes sommes d’argents.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)