Accueil CRIMINALITÉ

Haïti : 75 personnes assassinées et 40 kidnappées de mai à juillet, selon RNDDH

517
Des manifestants s'adressent aux autorités gouvernementales | © Google

Du 1er Mai au 12 Juillet 2023, au moins 75 assassinats et 40 enlèvements ont été enregistrés en Haïti. Ces données ont été communiquées par le Réseau National de Défense des Droits humains (RNDDH). Ledit Réseau dit dénoncer les exactions à répétion des gangs et appeller les autorités Gouvernementales à agir vite face à la dégradation de la situation sécuritaire du pays.

LE FACTEUR HAÏTI, le 14 Juillet 2023._ Pas moins de 75 personnes ont été assassinées par des bandits armés de la période allant du 1er Mai au 12 Juillet 2023, selon un bilan du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH).

Elles ont perdu la vie soit dans des actes ciblés, soit lors des attaques armées ou de fusillades, notamment dans le département de l’Ouest du pays. Durant cette même période, le RNDDH dit aussi dénombrer beaucoup de tentatives d’assassinats.

Outre les personnes tuées, l’organisme de défense des droits huamains dit compter au moins 40 cas d’enlèvement liés à la recrudescence d’actes de criminalité dans le pays.

Haïti : 75 personnes assassinées et 40 kidnappées de mai à juillet, selon RNDDH
Il dit non au kidnapping | © Google

Parmi les enlèvements suivis de séquestration contre rançon, le RNDDH a cité, entre autres, les cas de Pierre-Louis Opont et Pierre Richard Joseph, ancien Président du Conseil Électoral Provisoire (CEP) et Directeur régional de l’autorité portuaire national (APN) du Nord, kidnappés par le gang “Kraze Baryè”, respectivement les 17 et 20 juin 2023, à Tabarre, commune du Deparetment de l’Ouest d’Haïti.

Si le #1 de l’APN du Nord avait recouvré sa liberté après 22 jours de séquestration, l’ancien chef de file du CEP se trouve jusqu’à ce 14 Juillet, dans les cachettes de gangs.

D’autres enlèvements enregistrés à Delmas 48, à Lacroix Périsse (Artibonite), dans la Plaine du Cul-de-sac et à Bon Repos, ont été aussi mentionnés dans le rapport.

Haïti : 75 personnes assassinées et 40 kidnappées de mai à juillet, selon RNDDH

En ce qui concerne les assassinats, le Réseau National de Défense des droits humains parle de celui du policier Johnny Égalité survenu dans la nuit du 18 au 19 mai 2023 à Cazeau, commune de Tabarre. Le cas de l’Avocat Aspril Magloire, tué après son enlèvement à Morne à Cabris, le 23 juin 2023, est aussi évoqué.

S’agissant d’attaques armées, les enquêteurs dudit Réseau ont évoqué celle perpétrée à Carrefour-feuilles, le 24 mai 2023, plus précisement à Fourchard par les bandes armées de Grand-Ravine ayant coûté la vie à un écolier.

L’irruption des gangs le 12 juin 2023, à SunAuto (Tabarre) où est logé le Consulat Honoraire de Jamaïque en Haïti est aussi insérée dans le rapport du RNDDH qui dit condamner avec la plus grande véhémence, l’inertie de la Police Nationale d’Haïti face aux exactions des gangs.

Haïti : 75 personnes assassinées et 40 kidnappées de mai à juillet, selon RNDDH
Pierre Espérance, Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) / Crédit Photo : Internet

En guise de recommandations, le RNDDH demande aux autorités étatiques de tout mettre en œuvre en vue de mettre fin à la protection du bandit armé Vitelhomme Innocent et de démanteler tous les gangs armés du pays, en vue de ramener l’ordre et la sécurité dans le pays.

De plus, le RNDDH appelle les agents de la PNH à mettre un terme aux exécutions sommaires enregistrées dans la Commune de Croix-des-Bouquets.

“Que les personnes soupçonnées d’avoir perpétré des actes délictueux soient arrêtées conformément à la Loi et traduites par devant les instances judiciaires pour répondre des faits qui leur sont reprochés”, souhaitent les responsables du Réseau.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)