Accueil ACTUALITÉS

Haïti : À Mirebalais, on paie les bordereaux, on consomme du black-out

181

Plusieurs coins et recoins de la Commune de Mirebalais, dans le Département du Centre d’Haïti sont barricadés depuis de cela deux jours. Des membres de la population s’inscrivent dans cette démarche dans l’objectif de réclamer de l’électricité 24 heures sur 24. À cause de cette situation, le transport en commun entre la ville et ses environs est paralysé, selon notre Correspondant.

LE FACTEUR HAÏTI, le 11 Avril 2022._Des membres de la population de Mirebalais, Commune du Département du Centre du pays consomment du black-out, alors qu’ils paient régulierement leurs bordereaux, déclarent-ils.

Mécontents, des Mirebalaisiens avaient organisé le 6 Avril dernier une journée de manifestation de rues.Ce mouvement avait pour objectif de dénoncer cette pratique et demander aux responsables d’en mettre fin.

Haïti : À Mirebalais, on paie les bordereaux, on consomme du black-out
Protestation des Mirebalaisiens contre le black out/ Photo : Jean Anderson Brévil/ LE FACTEUR HAÏTI (LFH)

Pour continuer de faire passer leurs revendications, ils ont bloqué depuis environ deux jours, plusieurs axes routiers de la ville.Par cet énième mouvement, les protestaires exigent une meilleure distribution de l’énergie électrique dans la Cité.

« Nous sommes pas des élèves. Nous n’avons pas besoin d’horaires.Nous voulons de l’électricité 24 heures sur 24″, ce pourqoui, nous vous payons », ont lancé des protestataires au micro de notre correspondant depuis la Ville de Mirebalais.

Jusqu’à ce lundi soir, la situation est tendue au niveau de la Commune, car les manisfants érigent des pneus enflammés devant la barrière principale du Bureau de l’Électricité d’Haïti dans la ville, situé au Boulevard Jean Jacques Dessalines.

Haïti : À Mirebalais, on paie les bordereaux, on consomme du black-out
Barricades et pneus enflammés devant le Bureau central de l’EDH à Mirebalais/ Photo : Jean Anderson Brévil / LE FACTEUR HAÏTI (LFH)

En conséquence à ces mouvements, les routes menant à Lascahobas et Haut Plateau sont bloquées, notamment au niveau de carrefour Péligre.

Le constat n’est pas différent au niveau de la station Mirebalais-Port-au-Prince, rapporte notre correspondant.

Haïti : À Mirebalais, on paie les bordereaux, on consomme du black-out
Les protestataires bloquent Les rues et paralysent la circulation/ Photo : Jean Anderson Brévil/ LE FACTEUR HAÏTI (LFH)

Se trouvant dans la même situation, la population de la Commune de Lascahobas n’écarte pas la possibilité d’emboîter le pas dans les prochains jours, avons-nous appris.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)