Accueil SÉCURITÉ

Haïti : Arrestation de 2 présumés assassins du policier Phillin Maurice!

519

Deux individus accusés d’implication présumée dans l’assassinat du policier Phillin Maurice en date du 25 février 2022, à Martissant, ont été arrêtés ce dimanche 17 Avril 2022, aux Cayes, dans le Département du Sud du pays.C’est la Police Nationale d’Haïti (PNH) qui a confirmé la nouvelle relative à leur arrestation.

LE FACTEUR HAÏTI, le 17 Avril 2022._Des individus armés opérant à Martissant avaient ouvert le feu le vendredi 25 février 2022, sur un autobus de la compagnie Voix des Anges qui assurait le transport des passagers en provenance de Port-au-Prince à destination de la Ville des Cayes. Au cours de cette attaque armée, les bandits emportaient tout ce dont les voyageurs avaient en leur possession.

Cette action des gangs avait aussi provoqué la mort du policier Phillin Maurice. Selon plusieurs témoins (des passagers), l’agent de policier s’est donné la mort avec le dernier projectile que comptait son arme de service. Il se serait suicidé au terme des échanges de tirs avec les bandits lourdement armés.

Avant de passer à l’action, l’orginaire des Cayes avait même appelé sa femme pour lui informer de son suicide, avait témoigné un passager.(vidéo).

Haïti : Arrestation de 2 présumés assassins du policier Phillin Maurice!
Le défunt policier Phillin Maurice/ Photo : Facebook

Pour la police, Phillin Maurice avait été exécuté par des gangs opérant dans la 3ème Circonscription de Port-au-Prince! Donc, à chacun sa version! C’est dans cette optique que des agents de la Brigade d’Intervention (BI) du Commissariat des Cayes ont arrêté ce dimanche 17 Avril, deux individus accusé l’assassinat de ce dernier.

Les présumés assassins répondent aux noms de « Augustin Ergi et Saint-Pierre Ricardo alias « Ti Blade », âgés respectivement de 23 et 30 ans. Selon les forces de l’ordre, ils ont été appréhendés au Boulevard quatre chemins, dans le Sud du pays.

Sous les verrous, Augustin Ergi et Saint-Pierre Ricardo alias « Ti Blade » sont actuellement placés en garde à vue au Commissariat des Cayes pour des suites nécessaires, selon les autorités policières.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)