Accueil ACTUALITÉS

Haïti : « Chauffeurs, ne traversez pas Martissant! », conseillent les syndicats de transport en commun

Haïti-Insécurité : Les gangs de Martissant déposent les armes
Martissant, au début de la bataille des gangs rivaux au mois de Juin 2021/ Crédit photo : Anonymat

Les responsables du transport public haïtien recommandent aux chauffeurs de transport en commun de ne pas traverser les axes routiers « Portail-Léogâne/Bizoton et de Bizoton/Portail-Léogâne ». Selon un communiqué publié ce dimache, les signataires dont Méhu Changeux précisent que cette décision sera effective à partir du lundi 15 mai 2023 et (sera) levée jusqu’à ce que la police garantisse la sécurité des vies et des biens des usagers de ces routes.

LE FACTEUR HAÏTI, le 14 Mai 2023._L’insécurité grandissante qui sévit à l’entrée Sud Port-au-Prince, la Capitale d’Haïti, inquiète les dirigeants du secteur transport en commun haïtien. La situation s’est empirée depuis de cela une semaine en raison des affrontements sanglants entre les civils armés opérant sur les axes routiers de Martissant, Bicentenaire et le Boulevard Harry Truman, entre autres.

C’est dans cette optique que les dirigeants du Secteur Transport Terrestre Haïtien (STTH) et ceux de l’Association des Propriétaires et Chauffeurs d’Haïti (APCH) interdisent aux conducteurs de véhicules de transport public de traverser le périmetre « Portail-Léogâne/Bizoton et Bizoton/Portail-Léogâne ».

Haiti: Martissant sent le sang
Des rues désertes à Martissant/ Photo extraite dans une vidéo lors d’une attaque armée contre un autobus dans la zone

Cette décision sera appliquable à partir du lundi 15 mai 2023, a précisé un communiqué qu’ils ont publié ce dimanche. Elle a été prise en raison de multiples considérations autour du nombre élevé de véhicules de transport public détournés et gardés par les ravisseurs depuis plusieurs mois et du nombre de cas d’enlèvement spectaculaires effectués avec ces vehicules, ont fait savoir les syndicalistes signataires dont Méhu Changeux.

Lire aussi  Haïti-Insécurité : Scènes de terreur dans plusieurs quartiers de Pétion-Ville

En plus des actions criminelles évoquées plus haut, les syndicalistes dénoncent du fait que les bandits utilisent des véhicules de transport en commis qu’ils ont eus en leur possession pour le transport d’armes et de munitions.

Haïti : "Chauffeurs, ne traversez pas Martissant!", conseillent les syndicats de transport en commun
Vue partielle de la situation à Martissant lors de la première semaine de la bataille des gangs au mois de Juin 2021/ Crédit photo : Anonymat

Aussi, le nombre de chauffeurs et de passagers victimes de balles perdues dans les stations d’embarquement à Portail-Léogâne récemment, est l’une des raisons qui croiffent cette mesures des structures syndicales, peut-on en lire.

Cette intervention imposée aux chauffeurs de véhicules de transport en commun sera levée jusqu’a l’autorisation officielle de la Police Nationale d’Haiti par voie de presse, garantissant la sécurité des vies et des biens des usagers de la route de Martissant, du Boulevard Harry Truman et les zones avoisinantes, ont précisé les syndicalistes.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)