Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Crise : La rareté de carburant persiste malgré les injections inefficaces de la BRH

988

Des barricades et pneus enflammés ont été constatés ce lundi 5 septembre 2022, sur l’Auto-route de Delmas. À la base de ce mouvement, des motards continuent de protester contre la rareté de carburant dans les pompes, entraînant ainsi la hausse du prix du gallon sur le marché informel.Ces derniers en profitent pour critiquer les injections inefficaces faites par la BRH sur le marché des changes en support aux compagnies pétrolières.

LE FACTEUR HAÏTI, le 5 Septembre 2022._Des chauffeurs de motocyclettes issus de différentes zones de la commune de Delmas n’entendent pas lâcher prise dans leur mouvement visant à exiger la disponibilité de l’essence dans les pompes. Encore une fois, ils descendent dans les rues ce lundi 5 Septembre 2022, pour cracher leur ras-le-bol.

Pour passer à l’action, les protestataires érigent des barricades et pneus enflammés à Delmas 21, Delmas 30 et 27, entre autres.

Haïti-Crise : La rareté de carburant persiste malgré les injections inefficaces de la BRH
Nouvelle journée de tension à Delmas contre la rareté de carburant/ Crédit photo : Kerlin Valentin/ LE FACTEUR HAÏTI

La démission du chef du gouvernement était aussi à l’ordre du jour. Ils accusent le Docteur de tous les maux du pays.

Les motards s’en prennent aussi au gouverneur de la Banque Centrale, Jean Baden Dubois qui ne cesse d’injecter des millions de dollars sur le marché des changes en aide au compagnies pétrolières.

« Il s’agit d’une manœuvre visant à bluffer la population sur l’apparente baisse du dollar américain et pour faire croire que l’essence est disponible sur le marché », déclarent-ils.

Haïti-Crise : La rareté de carburant persiste malgré les injections inefficaces de la BRH
Barricades et pneus enflammés à Delmas/ Crédit photo : Kerlin Valentin / LE FACTEUR HAÏTI

 » Yap pase nou nan betiz. Dola pa sispann moute.Mete sou sa, li pa disponib nan biwo transfè yo », ont-il craché au micro de Kerlin Valentin, journaliste à LE FACTEUR HAÏTI.

Aussi faut-il mentionner que ce mouvement, contrairement aux précédents, n’affecte pas la circulation d’automobiles de Delmas.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)