Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Crise : Le Parti « Konstwi Lavi (PKL) prône un Conseil National des Représentants pour s’en sortir

221

Le Président du Parti politique « Konstwi Lavi », le Dr Harrisson Ernest, en marge d’une conférence de presse tenue ce lundi 31 Octobre 2022, à Delmas, a formulé une proposition au Gouvernement et aux autres acteurs du pays afin de sortir le pays du chaos actuel.Lors de cette sortie médiatique, M.Ernest a opté pour un Conseil National des Représentants incluant, entre autres, le Gouvernement, un représentant de chaque département et un autre de la diaspora comme alternative à la crise.Le dirigeant politique en a profité pour faire taire les rumeurs le liant au gang « G-9 en famille et alliés » dirigé par l’ancien policier Jimmy Chérisier alias « Barbecue ».

LE FACTEUR HAÏTI, le 31 Octobre 2022._Les dirigeants du Parti politique « Konstwi Lavi (PKL) s’étaient présentés en conférence de presse ce lundi 31 Octobre 2022.L’objectif était de se prononcer sur la situation sociopolitique et sécuritaire du pays et de formuler une proposition au Gouvernement dirigé par le Premier Ministre Ariel Henry ainsi qu’aux autres secteurs du pays.

D’entrée, le Président du Parti, le Dr Harrisson Ernest se dit favorable à ce qu’il appelle un « Conseil National des Représentants » afin de résoudre la crise dans laquelle patauge le pays depuis plusieurs mois.À travers ce Conseil, il devrait y avoir un franc dialogue entre le Gouvernement, un représentant de chaque département géographique du pays et une personne déléguée par la Diaspora haïtienne.

Les retombées de ce dialogue doivent, dit-il, sortir le pays du mono-céphalisme.Cela sous-entend qu’au terme des pourparlers, les acteurs en présence auront à faire choix d’un président provisoire.Une fois installé dans ses nouvelles fonctions, le nouveau locataire du Palais National, aura, soit à s’entendre avec le Premier Ministre Ariel Henry, pour la nomination d’un autre éventuel chef du gouvernement ou bien de quitter le neurochirurgien dans son poste tout en remaniant  le gouvernement actuel.

Haïti-Crise : Le Parti "Konstwi Lavi (PKL) prône un Conseil National des Représentants pour s'en sortir
À droite, Réginald Gédéon, au milieu, le Dr Harrison Ernest et enfin à gauche, Samy Janvier lors de la conférence de presse de ce lundi/ Crédit photo : Loockens JEAN-BAPTISTE

Selon le Dr Harrison Ernest, cette proposition sera le point de départ de la solution à la crise que confronte le pays.Elle mettra le cap sur la décentralisation, c’est-à-dire la participation de la paysannerie dans les démarches entreprises pour sortir le pays du marasme actuel.

« Il faut donner la parole aux paysans. Leur participation à la résolution de la crise doit être prise en considération pour légitimer et légaliser les discussions », a conseillé le président du Parti « Konstwi Lavi ».

Au terme des échanges, le gouvernement devra être en mesure de résoudre, sans hypocrisie aucune, les problèmes de base de la société haïtienne notamment la rareté de carburant qui perdure dans le pays.Il faut libérer le Terminal pétrolier de Varreux, a t-il appelé.

Haïti-Crise : Le Parti "Konstwi Lavi (PKL) prône un Conseil National des Représentants pour s'en sortir
Les dirigeants du Parti politique PKL formulent une proposition de sortie de crise au Gouvernement et aux autres secteurs du pays/ Crédit photo : Loockens JEAN-BAPTISTE

Pour y parvenir, le Dr invite le gouvernement à agir et à négocier avec les hommes armés sous l’emprise desquels se trouve l’un des plus importants sites de stockage de carburant du pays. Et, à partir de la, poursuit-il, les pompes à essence, les hôpitaux et les autres institutions du pays seront re-approvisionnés pour faciliter un retour à la normale de la vie quotidienne en Haïti.

Du surcoit, le Gouvernement révisera automatiquement à la baisse les prix des produits pétroliers pour la réouverture des classes dès le début du mois de novembre, propose le chef de file du PKL.

Au terme de la conférence, le Dr Harrisson Ernest s’en est pris à ses détracteurs et dément les rumeurs selon lesquelles il est lié au gang « G-9 en famille et alliés » dont le chef de file est l’ancien policier de l’UDMO, converti en bandit, Jimmy Chérisier alias Barbecue.

Haïti-Crise : Le Parti "Konstwi Lavi (PKL) prône un Conseil National des Représentants pour s'en sortir
L’ancien policier de l »UDMO, Jimmy Chérisier, chef de gang du G9/ Crédit photo : Reuters

« Harrisson Ernest n’est pas membre de groupes armés.Il n’a pas de groupes armés non plus. Le président du PKL n’a aucun rapport avec eux voire les financer », a t-il persisté en signé en guise de clarification et de défense, arguant que Jimmy Chérisier, en plus de son ami, a été son chef de sécurité lors qu’il était Directeur Général de la Radio Télévision Nationale d’Haïti (RTNH).

Pour clôre ce sujet, M.Ernest précise qu’il a été récemment à la Primature pour discuter uniquement de sa proposition de sortie de crise avec le chef du Gouvernement, le Dr Ariel Henry en tant que dirigeant politique.Il avoue qu’il n’ y était pas comme représentant du G-9.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)