Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Crise : Violente manifestation suivie de scènes de pillages au Cap-Haïtien

813

À l’initiative de la plateforme « Pitit Dessalines » , une nouvelle manifestation se déroule actuellement ce mercredi 28 Septembre 2022, au Cap-Haïtien, dans le département du Nord du pays.Réviser à la baisse les prix des produits pétroliers, restaurer un climat sécuritaire dans le pays et réclamer la démission du Premier Ministre Ariel Henry, sont entre autres, les principales revendications des manifestants.Des scènes de pillages et des violences sont enregistrées. En réponse, la police s’interpose à l’aide de gaz lacrymogènes et de balles réelles.

LE FACTEUR HAÏTI, le 28 Septembre 2022._La ville du Cap-Haïtien est en ébullition ce mercredi, à l’occasion d’une nouvelle journée de mobilisation lancée par la Plateforme Pitit Dessalines dont Jean-Charles Moïse est le chef de file.À l’occasion, plusieurs milliers de Capois et Capoises déferlent à travers les rues, selon les informations rapportées à la rédaction de l’agence par le journaliste Guyno Duverné.

Le long de leur parcours, les manifestants protestent contre l’augmentation des prix des produits pétroliers, la recrudescence des actes d’insécurité et le black-out au Cap-Haïtien.

Haïti-Crise : Violente manifestation suivie de scènes de pillages au Cap-Haïtien
La nouvelle journée de mobilisation au Cap-Haïtien drain des milliers de personnes

C’était aussi l’occasion pour eux de réclamer la démission du Premier Ministre Ariel Henry à la tête de la Primature.Ils critiquent le chef du gouvernement d’empirer les conditions de vie de la population haïtienne à cause des décisions prises à son encontre.

La manifestation de ce mercredi est émaillée de violences. En effet, selon les confirmations du Journaliste Guyno Duverné, des membres de la population capoise s’illustrent dans des scènes de pillage et de vandalisme contre certaines institutions situées dans la deuxième ville du pays.

Haïti-Crise : Violente manifestation suivie de scènes de pillages au Cap-Haïtien
Des milliers de Capois et Capoises dans les rues

En revanche, des agents de la police nationale d’Haïti (PNH) s’interposent afin de chasser les casseurs et pilleurs. Pour parvenir à cette fin, ils font usage de gaz lacrymogènes et de balles réelles pour disperser la foule, confie le journaliste de la radio « Hit FM » depuis la Cité Christophienne.

Toutefois, il n’était pas en mesure de confirmer s’il y a des blessés par balles car, la situation reste et demeure compliquée.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)