Accueil CRIMINALITÉ

Haïti : Défié par les gangs armés, le Gouvernement prolonge d’un mois l’État d’urgence sécuritaire instauré dans l’Ouest

736
5000
Défilé Des gangsters à Port-au-Prince ( Crédit Photo : The Guardian)

Le Gouvernement de facto, en l’absence d’Ariel Henry, défié par les gangs de Port-au-Prince, a décidé de prolonger d’un mois, l’État d’urgence Sécuritaire instauré dans le Département de l’Ouest en proie de violences armées.La décision a été prise en Conseil des Ministres, selon un arrêté promulgué et publié le jeudi 7 Mars 2024, dans le Moniteur.

LE FACTEUR HAÏTI, le 7 Mars 2024._ Prolongation d’un mois de l’État d’urgence sécuritaire instauré dans le Département l’Ouest par le Gouvernement de facto dont les clés se trouvent actuellement entre les mains de Michel Patrick Boisvert.

Selon le document en circulation dont le journal a confirmé l’authenticité auprès d’un officiel du Gouvernement en chute libre, la décision a été prise en Conseil des Ministres organisé en l’absence d’Ariel Henry, Emmelie Prophète Milcé et James Cadet, entre autres.

« Arrêté instaurant l’État d’urgence sécuritaire sur toute l’étendue du Département de l’Ouest pour une période d’un mois », lit-on dans l’arrêté promulgué le jeudi 7 Mars 2024, dans les colonnes du journal officiel du pays, « Le Moniteur ».

Telemmglpict000369405741 17097432190080 Trans Nvbqzqnjv4bqltbvrz2jsngn6huu Sw4mas Uyg44at75vysheuslvg
Jimmy Chérisier, Chef de gang du G-9 et la coalition « Viv ansanm » ( Crédit Photo : LE MONDE)

L’arrêté en circulation est soutenu par un communiqué signé du Premier Ministre a.i, Michel Patrick Boisvert.

Cette décision fait suite aux 3 jours d’État d’urgence décrétés et de couvre-feu instauré les lundi 4, mardi 5 et mercredi 6 Mars 2024.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)