Accueil ACTUALITÉS

Haïti : Des journalistes blessés par balles lors de la manifestation contre la rareté de carburant et la vie chère

421

Plusieurs journalistes de la Radio Télé Zénith ont été touchés par balles en caoutchouc, le mercredi 7 Septembre 2022, à l’occasion de la manifestation contre la crise sociopolitique, économique et sécuritaire rongeant le pays. Il s’agit de Youly Destiné, Yvenson Joinvil et Robès Dimanche, selon un tweet de l’institution.Les incidents ont été survenus respectivement dans les parages du tribunal de paix de Pétion-Ville et du ministère de la planification.

LE FACTEUR HAÏTI, le 8 Septembre 2022._Des actes de violences ont été enregistrés dans la manifestation organisée hier mercredi dans la capitale haïtienne et dans les villes de province. À Port-au-Prince, plusieurs journalistes font partie des victimes.

C’est le cas de Youly Destiné, Yvenson Joinvil et Robès Dimanche.Ces derniers ont été atteints de projectiles en caoutchouc suite aux échauffourées éclatées à Pétion-Ville, entre la police et des manifestants. Pour calmer la fureur des protestataires, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz Lacrymogènes.

Des entités onusiennes appellent à cesser les menaces contre les journalistes
Des journalistes Haïtiens assurant la couverture d’une manifestation anti-gouvernementale à Port-au-Prince/ Crédit photo : Arnold Junior PIERRE

Les échauffourées se poursuivaient jusqu’à Bourdon où des manifestants s’en sont pris au ministre de la planification et de la coopération externe, Ricard Pierre.

Pour disperser à nouveau la foule, la police à encore passé à l’action, faisant ainsi au moins un blessé dans les parages dudit ministère.

Haïti : Des journalistes blessés par balles lors de la manifestation contre la rareté de carburant et la vie chère
Une patrouille policière assure la sécurité des manifestants/ Crédit photo : Schneider Mintor/ LE FACTEUR HAÏTI

Dans la foulée, les journalistes touchés s’étaient rendus à l’hôpital afin de recevoir des soins nécessaires à leurs besoins.

En revanche, dans un tweet, la Radio Téle Zénith condamne les brutalités policières dont sont victimes ses reporters dans l’exercice de leurs fonctions.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)