Accueil Presse - Médias

Haïti : Des journalistes formés à sauver des vies en reportages en zones dangereuses

318
Prise de photos entre intervenants et participants à la formation ( Crédit Photo: Laurent Eugène)

Plusieurs dizaines de journalistes de différents médias de la Capitale haïtienne, ont bénéficié les 30 et 31 Octobre 2023, de l’UNESCO et des Associations de Journalistes et de Médias Haïtiens, deux journées de formation organisées à l’Hôtel Karibe Convention Center. Ces travailleurs de presse ont eté formés à sauver des vies lors qu’ils partent en reportages en zones dangereuses. Les intervenants à cette formation dont Jacques Desrosiers ont aussi inculqué aux participants (es) des notions sur l’ ÉTHIQUE et la DÉONTOLOGIE du journalisme, entre autres.

LE FACTEUR HAÏTI, le 1er Novembre 2023._À l’initiative de l’UNESCO, l’Observatoire sur la Santé et le Climat (OSCH), l’Association des Journalistes Haïtiens (AJH) et l’Association Haïtienne des Médias en Ligne (AHML), deux journées de formations ont été réalisées les lundi 30 et mardi 31 Octobre 2023, à Pétion-Ville, à l’intention de plus d’une trentaine de journaliste travaillant au sein de différents médias de la Capitale.

Ces deux jours de formation et d’atelier ont été déroulés autour du thème : « Reportages en zones dangereuses : Former les journalistes à sauver des vies.»

Plusieurs personnalités, notamment Tatiana Villegas, Représentante de l’UNESCO en Haïti, Jacques Desrosiers, Secrétaire Général de l’Association des Journalistes Haïtiens (AJH) et Calvin Cadet, représentant de la Ministre haïtienne de la Culture et de la Communication, Me Emmelie Prophète Milcé, avaient pris part à la cérémonie d’ouverture de l’activité.

Prise de photos entre intervenants et participants à la formation ( Crédit Photo: Laurent Eugène)

Au terme des propos des personnalités précités, les participants (es) à cette formation ont bénéficié de leurs premières notions sur le sécourisme.En effet, les Spécialistes l’Observatoire sur la Santé et le Climat (OSCH) ont partagé avec les journalistes leurs connaissances sur certains concepts clés pouvant leur permettre à sauver des vies lors qu’ils réalisent des reportages de terrain en zones dangereuses.

La Representante de l’UNESCO en Haïti, Tatiana Villegas au mileu des Médecins et sécouristes ( Crédit Photo : Laurent Eugène)

S’agissant de « la prise en charge d’une situation d’urgence, examen primaire de la victime, position latérale de sécurité et massage cardiaque, prise en charge d’une hémorragie et fracture et la technique de déplacement, pour ne citer que ces concepts.

À la fin de leurs exposées, ils ont illustré leurs interventions avec des exercices de travaux pratiques afin de tester les connaissances des bénéficiaires.

Au deuxième jour, des Spécialistes en sécurité tels que l’Inspecteur Divisionnaire Pierre Guéder et Jean Étienne Frantz ont été intervenus sur la « Sécurité d’un journaliste, avant, pendant et après la couverture médiatique d’un évènement ». Cadres du Corps d’Intervention de Maintien d’Ordre (CIMO), ils ont fait le point sur la trilogie : « Police-Presse-Manifestants », la liberté d’expression et l’accès à l’information, entre autres.

Ainsi, Pierre Guéder et Jean Étienne Frantz ont conseillé aux journalistes d’analyser les zones dangereuses et les situations à risque lors qu’ils partent à la réalisation d’un reportage, leur comportement sur le terrain ainsi que leur orientation.

L’inspecteur Divisionnaire Pierre Gueder au micro de la presse (Crédit Photo : LE FACTEUR HAÏTI)

Les deux intervenants ont aussi profité de l’occasion pour énumérer certains principes aux journalistes pouvant leur permettre à se protéger lors qu’ils sont en mission. Ils ont fait mention de : l’égalité, la nécessité, la proportionnalité, la précaution et la responsablité.

Quant aux bonnes pratiques, les policiers Pierre Guéder et Jean Étienne Frantz encouragent les journalistes à respecter les périmètres de sécurité dressés par les forces de l’odre, à observer le déplacement des policiers lors des opérations de maintien de l’ordre, à porter des casques de protection et de sécurité, des masques à gaz et un kit de premiers soins.

En fin de partie, le Secrétaire Général de l’Association des Journalistes Haïtiens (AJH) Jacques Desrosiers a fait un long rappel pour les journalistes sur L’ ÉTHIQUE et la DÉONTOLOGIE du journalisme.

De gauche à droite, le Responsable du CONATEL et le Secrétaire Général de l’AJH, Jacques Desrosiers (Crédit Photo : Laurent Eugène)

Il a mis en lumière les codes déontologiques et la legislation haïtienne sur le fonctionnement de la presse en Haïti, le cadre légal haïtien à travers 4 documents dont la Constitution haïtienne en son article 28 et le Code Pénal.

Répondant aux questions de la presse, le Responsable de l’Association Haïtienne des Médias en Ligne (AHML), Godson Lubrun a déclaré que l’objectif de la formation est de permettre aux journalistes à renforcer leurs capacités dans des domaines spécifiques, tels que la sécurité lors qu’ils se trouvent dans des situations difficiles dans le cadre de leur travail.

Godson Lubrun, Responsable de l’Association Haïtienne des Médias en Ligne (AHML) / Crédit Photo : LE FACTEUR HAÏTI

M. Lubrun a aussi précisé que dans les prochains jours, les participants auront à bénéficier de matériels leur servant de protection dans l’exercice du métier.

Les deux journées de formation ont été clôturées avec la remise d’un certificat aux Participants.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)