Accueil ACTUALITÉS

Haïti : Des policiers blessent plusieurs ouvriers dès le début de leur nouvelle journée de manifestation à Delmas

Elle reçoit une bonbonne de gaz lacrymogènes : Crédit Photo : Claudy Barthol

La Police Nationale d’Haïti (PNH) tue dans l’œuf la 5ème journée de manifestation d’ouvriers et ouvrières de la Société Nationale des Parc Industriels (SONAPI). Pour se faire, des agents arborant les uniformes du CIMO et de la BOID font usage de balles réelles et de balles en caoutchouc pour empêcher la sortie de la manifestation. En guise de bilan, plusieurs blessés sont recensés à l’intérieur du bâtiment.

LE FACTEUR HAÏTI, le 23 Mai 2023._Les locaux de la Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI) sont actuellement (10H : 15 AM) ce mardi 23 mai 2023, théâtre d’une situation de tension provoquée par des agents de la police nationale d’Haïti.

En effet, des policiers du CIMO et de la BOID bombardent à coups de gaz lacrymogènes, à l’intérieur du bâtiment, les ouvriers et ouvrières du textile qui afin de les empêcher de démarrer leur 5ème journée de manifestation pour exiger un salaire journalier de 2500 gourdes.

En conséquence, plusieurs victimes , notamment des blessés par balles et à coups de bonbonnes de gaz lacrymogènes sont enregistrées. Au rang des personnes touchées se trouvent une marchande de surettes , alors qu’elle était sur la cour de l’institution.

Elle reçoit une bonbonne de gaz lacrymogènes : Crédit Photo : Claudy Barthol

Aussi, plusieurs ouvriers et ouvrières sont évanouis (es), confirment la rédaction de l’agence de presse en ligne LE FACTEUR HAÏTI.

Au moment de la rédaction de ces paragraphes (10 H : 15 AM), la situation reste tendue au niveau de la Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI).

En dépit des répressions policières , les ouvriers et ouvrières poussent pour la sortie de la manifestation.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)