Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Droits Humains : La VHDH appelle les Parquets et Tribunaux à intensifier la lutte contre la détention préventive prolongée

384

La Vision Haïtienne des Droits de l’Homme (VHDH) a salué l’initiative prise par les autorités judiciaires de Petit-Goâve d’organisation des audiences correctionnelles spéciales dans le but de diminuer le taux de détention prolongée à la prison civile.Dans un communiqué, la VHDH a lancé un appel aux autres juridictions du pays afin d’en faire le même geste pour désengorger les centres carcéraux du pays durant la réapparition du choléra..

LE FACTEUR HAÏTI, le 18 octobre 2022._Cette organisation des droits humains dit constater qu’ à la fin du mois de septembre 2022, des audiences correctionnelles spéciales ont été organisées au Commissariat Central de Petit-Goâve par les autorités judiciaires de la juridiction.

Une initiative qui vise à décongestionner la prison civile de la ville et de réduire le taux de détention préventive prolongée.

Au cours de ces audiences correctionnelles spéciales, une trentaine de dossiers ont été entendus. Du coup, vingt-cinq (25) détenus ont été condamnés puis libérés au profit de la loi Lespinasse.

De plus, durant cette même période, cinq (5) prisonniers gardés pour des infractions mineures ont été aussi libérés pour raison humanitaire.

En réaction, la Vision Haïtienne des Droits de l’Homme (VHDH) félicite les autorités judiciaires de Petit-Goâve en particulier le Parquet et le Tribunal de première instance pour l’initiative prise et les encourage à continuer sur la même lancée.

De ce fait, la VHDH enjoint tous les Parquets et Tribunaux du pays à tout mettre en œuvre afin de lutter efficacement contre la détention préventive prolongée. Et ce, au regard de la résurgence de l’épidémie de choléra dans les prisons où la question devient encore plus urgente.

En tant que un organisme de défense des droits humains, la Vision Haïtienne des Droits de l’Homme recommande au Ministère de la Justice et ainsi qu’au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) de motiver le personnel judiciaire de toutes les juridictions sur l’importance d’organiser des audiences correctionnelles spéciales afin de réduire la détention préventive prolongée, rendre opérationnels les services d’inspection judiciaire sur tout le territoire de la République.

Plus loin, elle demande aussi de mettre à la disposition des Tribunaux, Parquets et Cours de la République, les moyens nécessaires pour rendre efficace et efficient les actes judiciaires et, de transférer les détenu-es de Petit-Goâve à la nouvelle prison.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)